Mourir dans la rue, mourir seul

grand angle morts de rue

  Trottoir. Certains d’entre nous se retrouvent seuls … Jusqu’à la fin. Mais rien ne doit être une fatalité et les initiatives existent. Par Julien Davenne   C’est une réalité discrète, de la catégorie de celles que l’on n’évoque  qu’avec indignation et courroux, juste avant de la recouvrir d’un voile suffisamment opaque pour l’oublier plus facilement. Tous les ans, dans les rues de la douce France, des hommes (surtout) et des femmes (aussi), meurent seuls, le visage sur le macadam […]

Article premium

Ceci est un contenu premium.
Veuillez vous connecter ou vous abonner pour découvrir l'info toulousaine autrement… en papier ou en numérique, à vous de choisir.
S'abonner
à partir de 1€ la semaine
Ce contenu est disponible à l'achat. S'il vous plaît utilisez le bouton "Buy Now" ci-dessous pour acheter le contenu.
cet article pour 0.29€
déjà abonné?
Se connecter


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.