Molex ; Accords pour sauver le site

Une réunion s’est tenue lundi à la Préfecture de région sur la question de la revitalisation du territoire de Villemur-sur-Tarn. Elle a réuni les représentants des salariés, de l’Etat, des collectivités locales, des administrations concernées et la direction de Molex SARL, dont Marcus Kerriou, co-gérant. Cette réunion permet d’initier une réflexion concertée sur la recherche de projets de ré-industrialisation du site. La SARL Molex Automotive a réaffirmé sa volonté de dialogue ouvert et constructif avec les partenaires sociaux et les autorités dans la recherche de solutions pour l’emploi.

 
«Alors que la situation économique s’aggrave de jour en jour, nous recherchons toutes les solutions pour maintenir de l’emploi sur le site en plus des solutions de reclassement externes. La tenue de cette table ronde marque une étape décisive dans la poursuite d’un dialogue constructif avec tous nos interlocuteurs. Cette réunion montre qu’il faut mettre en commun nos forces pour obtenir les meilleurs résultats possibles pour l’emploi. Je constate que notre volonté de dialogue porte ses fruits après 4 mois d’efforts dans ce sens. Les réunions programmées aujourd’hui vont, je l’espère, permettre de faire progresser les projets et le dialogue avec les élus», a déclaré Marcus Kerriou. Le Groupe Molex met en France des moyens très conséquents pour accompagner ses collaborateurs. Après 1h30 d’échanges ont été fixées les bases d’une action de revitalisation sous l’autorité du Préfet. Les projets en cours d’étude sont examinés par un comité d’experts comprenant des représentants des salariés et de la direction.

 

La société Molex Automotive SARL a annoncé son projet de fermeture de son site de production de Villemur-Sur Tarn en octobre 2008. Depuis, sa situation économique n’a cessé de se dégrader. La société a enregistré une perte opérationnelle avant impôt de 2,5 millions d’euros entre juillet 2008 et janvier 2009. C’est la perte la plus importante de celles enregistrées par les unités de production de la division Transportation. A partir de février, la direction de Molex prévoit, pour la société Molex de Villemur sur Tarn, une perte d’environ 1 million d’euros par mois qui va épuiser la trésorerie. Le groupe Molex lui-même connaît de graves difficultés. Pour la première fois en 75 ans d’histoire, le groupe MOLEX enregistre des pertes qui pourraient à terme compromettre sa pérennité. En effet, avec la crise mondiale, l’activité du Groupe Molex a enregistré une baisse inédite de 21 % de ses revenus au dernier trimestre 2008.

Face à cette situation préoccupante, 8 200 emplois sont en cours de suppression dans le groupe Molex, toutes divisions confondues, soit plus de 25 % de l’effectif monde. Le groupe prévoit également la fermeture de trois usines supplémentaires dans la division Transportation, deux en Europe (Allemagne et Slovaquie) et une en Chine, ce qui représente, parmi ces 8 200 postes, un total de 1 500 licenciements.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.