Mobilité; Toulouse lance la voiture en libre-service

Suite aux Assises de la Mobilité, la municipalité vient d’adopter une charte et un label “Toulouse Autopartage” qui permettra dès le mois de mars à la société Mobilib’ de proposer des voitures à louer pour de courts trajets. Une façon de donner une alternative à la voiture particulière en centre-ville.

 
Après les vélos, place aux autos ! Alors que plus de 60 % des déplacements dans l’agglomération se font en voiture particulière et n’excèdent souvent pas les 2 kms, la municipalité a décidé de continue à développer les modes de transports alternatifs. Ainsi, la société coopérative Mobili’b va dès le mois de mars installer des parcs de voitures propres à louer, à l’image des VélôToulouse mis en service il y a un an et demi. L’objectif est de «proposer une offre alternative et complémentaire aux ménages» et de «concourir à la démotorisation» notamment par «l’abandon ou la non-acquisition d’un second véhicule», explique Bernard Marquié, adjoint en charge de la mobilité.
En clair, la Ville veut aider les citadins qui ne peuvent pas toujours assumer les frais d’une voiture et de son stationnement, et leur permettre de louer à plusieurs un véhicule pour de courts trajets indispensables au quotidien. Cette méthode d’autopartage s’inscrit dans le cadre des orientations de la loi sur l’air, du Grenelle de l’Environnement et du Plan de Déplacement Urbain de l’agglomération toulousaine. Dès le mois de mars, 11 Clio Campus neuves seront à la disposition des sociétaires ou adhérents de Mobilib’ (voir encadré) qui pourront bénéficier d’espaces de stationnement dédiés en centre-ville, grâce au label Toulouse Autopartage lancé par la municipalité. Ce service est disponible 24h/24 et 7 jours/7 en libre accès.

 


Six stations sont déjà pressenties dans le centre-ville : Concorde, Jean Jaurès, Carmes, Saint-Cyprien, François Verdier et Saint-Michel. Mais Mobilib’ espère très vite augmenter le parc disponible : «Nous devrions rapidement acquérir une 12ème voiture pour les mettre deux par deux dans chaque station. Si la réponse est là de la part des Toulousains, nous comptons mettre à leur disposition 20 véhicules de plus l’an prochain et 10 supplémentaires en 2011, pour arriver à environ 50 voitures d’ici 5 ans», confie Céline Soulié, directrice de Mobilib’.

Sophie Orus


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.