Midi-Pyrénées ; Reprise de l’emploi salarié en 2010

Midi-Pyrénées est la 3ème région française la plus dynamique en termes d’évolution des effectifs salariés, selon Pôle emploi Midi-Pyrénées. 8 500 emplois ont été créés en 2010 et pour 2011, la tendance est plutôt positive malgré le retour sur le devant de la scène de la crise financière.

 
En 2010, la reprise au niveau de l’emploi salarié dans notre région a été au rendez-vous. C’est le cons-tat que vient de réaliser Pôle emploi Midi-Pyrénées. En effet, entre le 1er janvier et le 31 décembre derniers, 8 500 emplois y ont été créés, soit une évolution annuelle de +1.3 %, alors qu’en 2009, an-née de crise, 4 800 pertes d’emplois avaient alors été déplorées. Midi-Pyrénées est ainsi la 3ème région française (ex aequo avec Aquitaine) la plus dynamique en termes d’évolution des effectifs salariés ; une position qu’elle détient d’ailleurs depuis quinze ans. Dans ce même domaine, la situation entre les huit départements de Midi-Pyrénées est assez contrastée. La Haute-Garonne est  en progression de +1.9 %. «Cette évolution n’est pas une surprise» constate Pierre Brossier, responsable du service Statistiques, Etudes et Evaluations au Pôle emploi Midi-Pyrénées, «ce département qui concentre 54.6 % de l’emploi salarié de Midi-Pyrénées, constitue le véritable moteur de la croissance.» Pour rappel, Toulouse est le plus bassin d’emploi le plus important de France (6 344 emplois créés en 2010). La “bonne” surprise en revanche, vient du Lot. Ce département connaît lui aussi une progression de +1.9 % dans les secteurs de l’industrie aéronautique, des services aux entreprises, à la personne et du commerce. Autre bassin à créer de l’emploi, toutefois sur un rythme inférieur au niveau régional, Montauban. En 2010, son nombre de salariés augmente de 0.7 %, dans le secteur de la construction (+0.1 %) et du tertiaire (+1.7 %) alors que l’industrie connaît des difficultés avec une baisse de 2.8 %. La lanterne rouge, au contraire, est pour l’Ariège (- 0.1 %) qui perd 35 postes sur l’année. Sinon les autres départements de Midi-Pyrénées ont une évolution positive de leur emploi salarié.

Recours à l’intérim dans la construction

Un zoom plus particulier sur chaque secteur révèle en outre qu’en 2010, le tertiaire a bien tiré son épingle du jeu avec une hausse de l’effectif de +2 % et ce quelque soit le département (+9 560 postes). Pour l’industrie, la tendance est à l’amélioration malgré la perte de 570 postes ; la plus forte activité à la hausse concernant de loin la construction aéronautique et spatiale (29 044 salariés, soit +1.3 %). A noter que la fabrication de textiles voit le nombre de ses salariés diminuer sans cesse avec 4 000 postes en moins en quinze ans. La construction, enfin, accuse elle une seconde baisse consécutive (-0.07 % soit -490 postes) alors que ce secteur était en hausse depuis plus de dix ans. En perte de vitesse, les travaux de maçonnerie générale et le gros œuvre en bâtiment. Et c’est précisément dans la construction que le taux de recours à l’intérim (3.2 % en Midi-Pyrénées) est le plus important : 8.7 %. Ce taux s’élève à 7 % dans l’industrie. Sont particulièrement concernés : la fabrication d’équipements électriques, électroniques, informatiques ainsi que les industries extractives, énergie, eau, gestion des déchets. A l’opposé, le tertiaire a globalement moins recours à cette forme de recrutement (1.5 %).

Situation meilleure sur le second semestre 2011

Malgré un retour sur le devant de la scène de la crise financière, la tendance 2011 est plutôt positive selon Pôle emploi Midi-Pyrénées : «On s’attend à une situation meilleure sur le second semestre 2011» observe Pierre Brossier, qui ne croit pas à une baisse de l’emploi, «Si vraiment, il avait dû y avoir un trou d’air sur ce second trimestre, nous l’aurions vu au niveau de l’intérim. Or nous sommes revenus à un volume de mission intérimaire supérieur à celui d’a-vant crise.» Pour Frédéric Toubeau, nouveau Directeur régional de Pôle emploi Midi-Pyrénées (voir encadré), les «signes sont encourageants mais il faut néanmoins être prudents en termes de perspectives.» Entre août 2010 et août 2011, les offres d’emploi enregistrées en Midi-Pyrénées ont augmenté de 17.5 %.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.