Midi-Pyrénées, nouvelle terre d’égalité

Nos Quartiers ont des Talents, s’installe en Midi-Pyrénées. Cette association accompagne les jeunes diplômés issus des quartiers populaires dans leur recherche d’emploi. Au départ perçue par ses fondateurs comme un challenge, cette initiative rencontre aujourd’hui un franc succès.

 
L’égalité des chances, une expression souvent utilisée mais pas toujours respectée. C’est pourquoi, impulsé par des entreprises adhérentes du MEDEF 93 Ouest, Yazid Chir, le président de l’association Nos Quartiers ont des Talents, a décidé de s’engager pour aider les jeunes motivés à trouver un emploi adapté à leur formation. Une recherche aujourd’hui ardue pour tous les étudiants fraîchement diplômés. Issus des quartiers populaires souffrant parfois d’une mauvaise réputation, ces jeunes ont d’autant plus de difficultés à s’insérer dans la vie active. Cette initiative vise à accompagner plus particulièrement les étudiants diplômé BAC+4 ou plus.

Un fonctionnement…

L’association s’appuie sur un système de parrainage. Ainsi, un spécialiste s’engage à épauler un étudiant. Il l’informe sur les savoirs fondamentaux de la vie en entreprise, peaufine sa recherche d’emploi, l’accompagne dans sa création de réseau. Au-delà de l’aspect professionnel, ce soutien permet au filleul de développer sa confiance et son assurance vis-à-vis du monde du travail. De même, l’organisme à l’aide de divers outils de communication – réunions, présentations, rencontres, événements, plate-forme internet… – met en relation entreprises et demandeurs d’emploi. Les professionnels disposent alors de tout le savoir-faire de l’association pour intégrer de nouveaux engagements en matière de diversité.

… Des résultats

A travers des actions concrètes, l’association a suivi, depuis sa création en 2006, plus de 5 000 jeunes. Avec un taux de recrutement de 60 %, l’organisme enregistre un résultat deux fois plus rapide que la moyenne nationale. En effet, Nos Quartiers ont des Talents place ses adhérents en une durée moyenne de six mois contre douze pour l’agence publique. Enfin, avec le déploiement national en œuvre depuis 2010, l’association a pour objectif le suivi de 10 000 jeunes par an d’ici 2015. Un “plan ambition” qui devrait multiplier par dix le nombre de jeunes éligibles à leur opération, d’entreprises et de parrains/marraines.
 

Laura Mézergues


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.