Michèle Bleuse écrit à E. Toutut-Picard, M-P. Chaumette, O. Arsac et J-L. Moudenc

Michèle Bleuse okMichèle Bleuse est une ancienne élue de la majorité Cohen, aujourd’hui présidente du groupe d’opposition Toulouse vert demain à la métropole. Elle s’adresse aujourd’hui aux élus toulousains, en charge du développement durable (l’adjointe Elisabeth Toutut-Picard), des espaces verts (l’adjointe Marie-Pierre Chaumette), et au maire de quartier Olivier Arsac ainsi qu’à Jean-Luc Moudenc. En cause ? La transformation d’une zone naturelle en parcours de golf votée en conseil municipal le 19 juin dernier. Les élus écologistes avaient déjà voté contre à l’époque.

 

Aux élus Toulousains en charge du développement durable et des espaces verts, du secteur Ginestous-Sesquières.

Lors du dernier Conseil Municipal, votre majorité a pris une décision qui signe un reniement des engagements de la Ville et de la Métropole en faveur de notre environnement et du climat.

Vous avez décidé de transformer 15 hectares appartenant à la Ville au sud de Ginestous et actuellement gérés en zone humide, prairie et bois urbains, en un terrain de golf. Vous privatisez ainsi pour 99 ans des parcelles pour lesquelles la ville a investi en plantations d’arbres et arbustes d’essences locales. Vous avez décidé de transformer 4 à 5 hectares appartenant à la Ville et actuellement cultivés par la Régie Agricole municipale en bio, en un terrain de polo. Vous avez décidé de sacrifier une partie des 10.000 arbres et 60.000 arbustes plantés entre 2008 et 2012 sur le territoire de la ville, et de réduire les surfaces cultivées en bio par la régie agricole. Pour vous, des espaces qui préservent notre diversité naturelle et cultivée, favorisent la fraîcheur urbaine sont manifestement inutiles…

Alors même que la COP21 se tient en cette fin d’année à Paris… Alors même que les engagements du Plan Climat 2012/2020 de Toulouse Métropole font l’objet d’une large communication institutionnelle avec distribution d’un document détaillant ses 20 actions phares… Alors même que lors de l’inauguration du parcours de découverte au nord de Ginestous-Sesquières début juillet, la collectivité affichait fièrement des panneaux qui vantaient « des milieux naturels de grande qualité »… Alors même que Monsieur Moudenc a parcouru les allées d’Aternatiba Toulouse ce week-end !

« Vous vous asseyez sur un engagement majeur pris par la Ville et la Métropole. »

La Fédération Française de Golf, à qui vous avez décidé d’attribuer ces parcelles publiques, tente d’apposer à ces aménagements un petit logo écolo à travers une charte, c’est-à-dire des déclarations d’intentions. Car les terrains de golf figurent parmi les aménagements les moins écologiques, avec leurs impacts négatifs sur la topographie, sur l’hydrologie, sur les habitats locaux, sur la faune et la flore. Leur entretien nécessite une utilisation massive d’eau et de substances chimiques avec les engrais et les pesticides. La pression sur la ressource en eau correspond à celle des besoins d’une petite collectivité. Et ce n’est pas l’excuse d’utiliser « peut-être » les eaux de rejet de la station de traitement de Ginestous pour irriguer ces 15 hectares, qui réduira le prélèvement effectif.

Vous vous asseyez donc sur un engagement majeur pris par la Ville et la Métropole : «Préserver les ressources naturelles et agricoles ; Protéger et valoriser les espaces naturels ; Rationaliser et réduire la consommation d’eau».

Mais peut être que comme le Président de votre famille politique, vous considérez que « l’environnement ça commence à bien faire ». Peut-être considérez-vous la préservation du climat et du milieu au sein duquel nous vivons uniquement comme un objet de communication.

Bref, comme affiché ce week-end à Alternatiba: « Assez de bla-bla, des actes ! »

Mais de grâce, pas des actes à rebours de l’histoire comme ceux que vous venez de décider.

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.