Médecins Sans Frontières à Toulouse; Opération “ 1 euro par semaine ”

Médecins Sans Frontières est présent cette semaine jusqu’à samedi dans les rues de Toulouse. Ses médiateurs sensibiliseront les passants aux actions de MSF et leur proposeront d’agir chaque jour à nos côtés en participant à l’opération “1 euro par semaine”.

 
Convaincus que cette forme de générosité est la manière la plus efficace de venir en aide aux personnes en situation de détresse, l’association appelle à des dons qui s’inscrivent dans la durée. Modestes par leur montant mais cruciaux par leur régularité, ils lui permettent de mettre en place des opérations d’urgence et de poursuivre des programmes d’assistance à plus long terme.
Au cœur de ses activités, MSF se mobilise pour traiter efficacement la malnutrition infantile, qui tue chaque année de 3 à 5 millions d’enfants. Ses équipes utilisent des aliments thérapeutiques prêts à l’emploi, qui permettent de soigner les enfants les plus sévèrement malnutris en 30 jours, avec un taux de guérison de 90 %. Ainsi, Médecins Sans Frontières a soigné 16.500 enfants en 2008 au Burkina Faso. Au total, l’association prend en charge aujourd’hui plus de 150.000 enfants malnutris dans 22 pays.
Soigner la malnutrition est une activité importante pour Médecins Sans Frontières, parmi beaucoup d’autres interventions d’urgence. Récemment, ses équipes ont répondu à une épidémie majeure de méningite en Afrique de l’Ouest, en mettant en place notre plus grande campagne de vaccination à ce jour. Au total, plus de 7 millions de personnes ont été vaccinées au Nigeria, au Niger et au Tchad contre cette maladie mortelle. Car sans traitement, la méningite tue la moitié des personnes infectées.
«C’est grâce au soutien régulier de nos donateurs que nous pouvons mener ces programmes d’urgence à très grande échelle» rappellent les membres de MSF qui depuis plus de 35 ans, intervient auprès des populations en détresse sans aucune discrimination, en totale indépendance à l’égard de tout pouvoir politique, économique ou religieux. L’association a fait le choix de l’indépendance financière : 99 % de ses ressources sont d’origine privée. L’opération “1 euro par semaine” permet ainsi à tous les volontaires, qui mènent actuellement 48 projets dans 34 pays, de disposer rapidement et de manière pérenne des moyens qui leur permettent de soigner ceux qui en ont besoin.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.