Martin Malvy dénonce une «dérive»

Lors de la présentation des nouveautés à destination des lycéens, apprentis et étudiants pour cette rentrée 2012, le Président de la Région, Martin Malvy, a fustigé l’action de l’ex-gouvernement Fillon.

526.5 millions d’euros. C’est le budget régional 2012 alloué à l’éducation et à la formation. Un montant que Martin Malvy a décliné à la veille de cette rentrée scolaire dans un contexte national morose. «L’enseignement souffre» a déclaré le Président de la Région Midi-Pyrénées, «Or jamais la formation n’aura autant compté et la compétition été aussi ouverte entre les nations. Le gouvernement a raison de s’inquiéter.» Evoquant le chômage des jeunes, Martin Malvy a ensuite fait le bilan de «dix années de recul» pointant du doigt les gouvernements de droite successifs : «L’écart s’accroît entre les élèves qui échouent et ceux qui réussissent. Nous constatons cette dérive depuis dix ans. Ceux qui étaient aux responsabilités ont commis la faute majeure d’avoir concédé à ce dérapage. On ne supprime pas d’emplois dans l’Education nationale sans conséquences. Les classes surchargées deviennent la règle, les enseignants ne sont pas remplacés, il y a moins de profs titulaires et davantage de contractuels recrutés par Pôle emploi qui ont les compétences mais ni la formation ni le statut… C’est comme si on recrutait des médecins par le Bon Coin» s’est indigné le Président de région.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.