Marie-Pierre Chaumette Conseillère régionale Midi-Pyrénées – Présidente MPF Haute-Garonne

Marie Pierre Chaumette

Quelle est la position du MPF pour l’élection présidentielle ?

Le parti de Philippe de Villiers laisse les électeurs libres de leur vote pour le premier tour de la Présidentielle. Le soudain appel de Nicolas Sarkozy aux souverainistes à propos de Schengen nous a abasourdis ! Il est grand temps qu’il se rende compte, à quelques jours de l’élection, que l’Europe ne marche pas. Il est temps qu’il nous parle de cette «Europe passoire» contre laquelle le MPF se bat depuis des années.

Vous êtes élue à la région depuis deux ans. Votre bilan ?

Oui cela fera deux ans le 22 mars. Je ferai d’abord une remarque sur les difficultés d’entente entre les différents partis de gauche au Conseil régional. Je rappelle que pour soutenir le dossier de la LGV, il a fallu que l’opposition soutienne le Président Martin Malvy, le PS étant lâché par Europe Ecologie – Les Verts, le Front de Gauche, le PRG ! Cela laisse augurer de l’ambiance d’un gouvernement, avec notamment les pro- et anti-nucléaire ! Quant à moi, dans le cadre des commissions auxquelles je participe (Education, Tourisme …), je défends les subventions attribuées aux lycées privés contre les attaques virulentes du Front de Gauche, je m’insurge contre certaines pratiques et soutiens de certains dossiers comme en ce moment le déménagement de l’école Pigier à Toulouse ou la dynamisation du château où vécut Pierre-Paul Riquet…

Un sujet d’actualité qui vous touche ?

En cette année du cinquantenaire de notre départ de l’Algérie, j’ai une pensée émue, moi qui ai passé mon enfance là-bas, pour ceux qui ont donné leur sang pour la France.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.