Maire de la nuit: Les oiseaux de nuit ont élu leur maire

Depuis le 22 octobre, les six candidats ont redoublé d’efforts pour faire valoir leur programme. Présents dans les rues, sur les terrasses et dans les établissements entre la tombée de la nuit et le petit matin, ils ont distribué flyers et professions de foi, répondu aux sollicitations et annoncé leurs idées. Sans trop de surprise, Christophe Vidal a raflé les trois quarts des votes.

Il a 47 ans, est éditeur du magazine « Minuit » à Toulouse et se présente comme un spécialiste de la nuit. Nous le présentions dans le JT n°585, aujourd’hui il est le premier maire des nuits toulousaines et salue le fort intérêt des Toulousains ressenti sur le terrain : « on a été très bien accueillis avec curiosité, fidélité et adhésion. » Côté organisateurs, le collectif est satisfait par le nombre de votants bien que « nous tablions sur 1500 à 2000 bulletins… » Un score certainement entaché par la pluie et par « le choix de ce week-end de trois jours pour coller au calendrier national (l’élection se déroulait en simultané à Nantes et Paris, ndlr), qui nous a un peu handicapés dans une ville où beaucoup de gens partent lors des week-ends prolongés, mais nous sommes globalement satisfaits du résultat », indique Samuel l’un des organisateurs. « Nous souhaitons maintenant à l’élu de parvenir à faire bouger les choses à Toulouse, il semble avoir un solide projet », termine-t-il. Christophe Vidal avoue avoir « été tout de même un peu tendu pendant ces élections, il y a eu une fusion entre deux listes et je sentais un fort soutien estudiantin… »

L’équipe municipale en préparation

Cette première édition a néanmoins connu quelques contretemps. Ainsi le manque d’informations relevé par de nombreux tenants de bars : « nous avons appris beaucoup de cette première européenne -si on excepte Amsterdam qui se déroule dans des conditions tout à fait différentes (les candidats sont des pros de la nuit, les lieux paient pour participer, etc)- qui a été réalisée avec très peu de budget et uniquement par des bénévoles. Forcément, il y a eu quelques erreurs… » ajoute Samuel. Mission accomplie toutefois car les Toulousains ont aujourd’hui leur maire version nuit. Christophe Vidal tient néanmoins à préciser qu’il n’est pas le porte-parole des fêtards, mais « des jouisseurs de la nuit quels qu’ils soient : fêtards, nuitards, riverains, etc. » Aujourd’hui l’homme prévoit de constituer son équipe municipale ainsi que des commissions spécialisées afin de s’attaquer, entouré, à un chantier titanesque : « Je le compare à la création d’un magazine », sourit-il, « ça va être du travail, mais je ne serai pas tout seul… » Il précise par ailleurs que le maire de la nuit ne sera disponible qu’une fois le soleil couché…

Aurélie Renne

En chiffre

1261 suffrages

Christophe Vidal : 834 votes

Liste Jaack Heliot et Judie Freud : 417 voix

10 bulletins nuls

 

 



UN COMMENTAIRE SUR Maire de la nuit: Les oiseaux de nuit ont élu leur maire

  1. Irokoa dit :

    Vous habitez les quartiers Capitole, Saint-Pierre, Bourse, Daurade et quartiers avoisinants du centre ville de Toulouse ?

    Vous êtes régulièrement dérangé dans votre sommeil par des conversations interminables, des cris et hurlements, provenant de la rue ?

    Si vous aussi, vous trouvez que la situation devient invivable – mais non pas une fatalité – joignez-vous à nous en signant cette pétition en ligne : http://chn.ge/1kJxUDn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.