Lucien Pourailly ; Nouveau Directeur Départemental de la Sécurité Publique

C’est au son de la Marseillaise, lors d’une cérémonie très protocolaire dans l’immense cour de l’Hôtel de Police, que le nouveau Contrôleur Général, Directeur Départemental de la Sécurité Publique en Haute-Garonne a été installé vendredi dernier. Il s’agit de Lucien Pourailly, 55 ans, qui exerçait depuis 2008 les mêmes fonctions dans le département du Var mais aussi dans les Hautes-Pyrénées de 2000 à 2005.

 
Après avoir débuté sa carrière dans la Police Judiciaire, il bifurque dans la sécurité publique ; service dans lequel il exerce depuis 30 ans. Son objectif pour la Haute-Garonne : «Faire en sorte de lutter contre toutes les formes d’insécurité, de délinquance, pour donner à cette circonscription du grand Toulouse la quiétude à laquelle elle aspire légitimement. C’est un nouveau challenge, avec d’autres problématiques, qu’il faudra tenter de solutionner», précise-t-il, tout en saluant «l’excellent travail» de son prédécesseur et «ami», Jean-Paul Brèque : «Depuis ces derniers mois, la courbe de la délinquance s’infléchit» poursuit-il, «je vais donc m’efforcer à amplifier cette dynamique. Je ne m’interdis rien».
L’autre priorité de Lucien Pourailly sera de procéder à un audit sur le fonctionnement de ses services de manière explique-t-il, «à formuler un certain nombre de réformes si elles sont nécessaires».
Quant à la proposition de débat sur la vidéoprotection que le Maire Toulouse, Pierre Cohen, avait lancé pour le 24 juin, Lucien Pourailly, confie : «Si j’y suis convié, c’est bien volontiers que j’y participerai», tout en assurant des bienfaits de ce dispositif : «Il ne s’agit pas de surveiller mais de rassurer les honnêtes gens, de les protéger.» Prenant l’exemple du Var, il déclare : «Là où elle est utilisée, la vidéoprotection est efficace.»

Claire Manaud


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.