L’Interview décalée de Marie Déqué

Récemment ralliée au candidat Jean-Luc Moudenc pour les prochaines municipales, Marie Déqué, présidente du groupe d’opposition municipale Toulouse Métropole d’Europe, s’est prêtée au jeu de l’interview décalée. Dans ses réponses, comme dans sa vie, la culture garde une place importante.

 

La phrase que vous ne supportez pas d’entendre ?

« Attends ! » Parce que je décide souvent de vouloir ce qui arrive mais j’ai appris la patience dans l’impatience.

 

Un cauchemar qui a hanté vos nuits ?

Celui d’être empêchée, enfermée. Mais je trouve toujours la clef pour recouvrer ma liberté.

 

Quel est votre plus beau souvenir d’enfance ?

Mes parents que j’ai perdus très jeunes.

 

Votre plus belle expérience ?

Mon engagement public au service des Toulousains par et pour la culture. La réussite du Marathon des Mots, le rayonnement du Printemps de Septembre, l’installation de friches artistiques, l’accueil des graffeurs aux Abattoirs, le projet de grand auditorium…

 

Votre plus gros fou rire ?

Je suis optimiste donc je ris souvent pour oublier. Mais j’ai partagé des fous rires d’anthologie à l’issue de réunions hebdomadaires très matinales et très stratégiques au 2e étage du Capitole. Ceux qui étaient présents à mes côtés s’en souviennent encore.

 

Quelle est votre émission TV préférée ?

« La Grande librairie » présentée par Francis Busnel sur TV5 pour lire, lire encore et relire. Le livre est l’un de mes chemins de vie. Et la vie du livre passe forcément par les libraires.

 

Et celle que vous détestez ?

La mire sur l’écran noir d’une chaîne locale qui pourrait disparaître…

 

Qu’est-ce qui vous fait rire ?

Ceux qui baissent les bras. C’est le plus facile…

 

Quel est votre péché mignon ?

Les mignardises qui, en peinture comme en pâtisserie, traduisent un soin exagéré de l’exécution, ce qui convient à la perfectionniste que je suis.

 

La pire soirée que vous ayez connue ?

Je n’en ai pas connue car j’en suis partie…

 

Votre restaurant toulousain préféré ?

La table de mon mari qui est un excellent cuisinier.

 

Quelle est la chanson que vous aimez fredonner sous la douche ?

Famous Blue Raincoat de Leonard Cohen…

 

Quel est votre gadget préféré ?

Mon I-Pad pour toujours rester liée et pour tous les échanges en instantané.

 

Quel est votre destination préférée ?

Le Cap de Creus à Cadaqués où on se sent comme au premier jour du monde…

 

Quel est votre animal préféré ?

Le Minotaure pour l’immense œuvre de Picasso sur le rideau de scène conservé aux Abattoirs et en mémoire du merveilleux danseur contemporain qu’était le toulousain Pierre Combes qui nous a quittés…

 

Si la fin du monde approchait, que vous empresseriez-vous de faire ?

Je partirais avec les miens en écoutant le Stabat Mater vers le Cagire, mythique sommet des Pyrénées – spiritualité, intemporalité – il y a forcément un autre monde et il est dans celui-ci.

 

Propos recueillis par Séverine Sarrat



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.