L’interview décalée de Frédéric Lacaze

Délégué UDI de la troisième circonscription, délégué au bureau du parti chargé des moyens généraux et référent départemental de l’association « Femmes au Centre », Frédéric Lacaze porte plusieurs casquettes et s’engage sur tous les fronts. Ici celui de l’interview décalée…

 

Quelle note mettriez-vous à votre physique ? (sur 20)

10 parce que je me considère dans la moyenne. Mais il n’y a pas que le physique dans la vie ! J’aime bien creuser pour trouver le meilleur et parfois le pire de chacun et chacune.

 

En amour, quel est le secret de l’harmonie ?

En amour, comme en amitié, c’est la franchise. Il vaut mieux vider son sac de temps en temps au lieu de se rendre malade pour des choses parfois futiles.

 

Et la fausse note qui peut tout gâcher ?

La jalousie car elle peut pourrir la vie si on n’y prend pas garde.

 

Quel est le compliment qui vous a le plus touché ?

Que je peux être fier de mon parcours professionnel car je suis autodidacte et je pense que la vie est la meilleure école qui soit.

 

Quel est votre principal défaut dans la vie tous les jours ?

Je suis assez râleur, mais je me soigne.

 

Avez-vous déjà menti sur votre âge ?

Non, puisqu’il paraît que je fais dix ans de moins.

 

La question qu’on ne vous a jamais posée mais à laquelle vous aimeriez répondre ?

« De qui êtes-vous le plus fier ? » Et je répondrai sans hésitation : de mes nièces qui illuminent chaque jour ma vie et à qui j’ai envie de transmettre tant de choses.

 

Quelle est la dernière personne que vous vous êtes mise à dos ?

Je ne pense à personne puisque je suis quelqu’un d’assez facile à vivre et conciliant, même si je n’aime pas me faire marcher sur les pieds !

 

Avec qui aimeriez-vous échanger votre vie le temps d’une journée ?

Avec un ou une élue pour voir ce qu’est le cœur du pouvoir et voir comme améliorer la vie de nos concitoyens.

 

Quelle est la dernière chose que vous faites avant de vous coucher ?

J’enlève mes lunettes et la première chose que je fais le matin est de les remettre sur mon nez.

 

Pour vous, quel est le plus gros tue l’amour ?

Sentir mauvais de la bouche dont j’essaye que, personnellement, cela n’arrive pas.

 

L’objet personnel qui vous tient le plus à cœur ?

Une photo avec ma mère, qui est aujourd’hui décédée, lors de mon mariage.

 

Quel trait de caractère vous fait-il fuir chez les autres ?

L’égoïsme et la méchanceté gratuite car je n’aime pas les gens qui se regardent le nombril et dénigrent les autres à longueur de journée.

 

Quelle est la dernière fois où vous avez manqué de courage ?

Je pense que, aux vues des épreuves que la vie m’a apportées, j’ai su faire preuve d’un certain courage, à chaque fois.

 

Quel est votre juron préféré ?

« Merde », que je transforme ensuite en mercredi pour faire plus joli.

 

Avez-vous des photos dans votre portefeuille ?

Mes nièces et ma mère, qui sont les personnes les plus importantes de ma vie.

 

Que faites-vous encore en cachette ?

Pleurer, car je suis quelqu’un de pudique.

 

Propos recueillis par Séverine Sarrat

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.