Ligne Envol ; Informer les entreprises

Conseil municipal
Conseil municipal

A l’initiative du Club Réussir, des entreprises impactées par l’arrivée de la future ligne de tramway Envol, ont participé à une réunion d’information avec les principaux représentants des collectivités locales. Alors que l’enquête publique débute ce 2 avril, l’ouverture de cette nouvelle desserte blagnacaise est programmée pour septembre 2014.

Dans deux ans et demi, Blagnac devrait inaugurer sa ligne Envol, excroissance de la ligne T1 (entre Arènes et Aéroconstellation). Mais dans l’immédiat, il s’agit de convaincre les populations de l’utilité, de l’efficacité d’un tel projet. Les habitants, certes : ils sont 23 000 selon le dernier recensement de l’Insee. Mais les entreprises aussi, car la ville compte 35 000 salariés, dont 15 000 dans la zone aéroportuaire. «Il est urgent de mettre en service ce tramway car le nombre de ces emplois est amené à augmenter très vite.» insiste Bernard Keller. Autour de Françoise Barutello, Présidente du Club Réussir, le maire de Blagnac est intervenu lors de cette réunion d’information à destination des entreprises impactées par la ligne Envol, tout comme Pierre Cohen, président du Tisséo SMTC et du Grand Toulouse, Alain Di Crescenzo, premier vice-président de la CCI de région, Joël Carreiras, Président de la SMAT et Xavier Bonneau, Directeur de la SMAT.

Même constat pour l’aéroport lui-même. Avec sept millions de passagers par an, et 20 000 par jour qu’il faut acheminer, la ligne Envol s’impose aux yeux des politiques comme une évidence : «Une telle desserte est synonyme pour nos entreprises d’accessibilité, d’attractivité et d’efficacité. Elle est stratégique pour nos territoires.» souligne Alain Di Crescenzo.

 L’enquête publique jusqu’au 11 mai

 Le projet Envol est l’une des réalisations prévues dans le plan de Déplacements urbains (PDU) à l’horizon 2015. Son tracé long de 2.4kms est jalonné de trois stations à partir d’Ancely : Nadot, Daurat et Aéroport. Le trafic est lui, estimé à 9500 voyageurs par jour. «La ligne Envol contribue au maillage du réseau existant grâce aux correspondances avec les lignes A et C à la station Arènes et avec la ligne B à Palais de Justice (ligne Garonne, ndlr). Au départ de Palais de Justice, deux rames sur trois se dirigeront vers Aéroconstellation et une sur trois se débranchera vers l’aéroport, le plus proche possible du Hall C. Nous aurons une desserte de l’aéroport toutes les quinze minutes et de Blagnac toutes les 7.5 minutes.» précise Xavier Bonneau, Directeur de la SMAT. Un tramway transportant 250 personnes par voyage, l’ajout de rames n’est pas exclu, «pour adapter l’offre à la demande» indique X. Bonneau. Par ailleurs, six pistes cyclables seront créées en continuité de la ligne.

Problèmes de stationnement des voitures, inquiétudes sur le trafic routier alentours, accompagnement des usagers pendant les travaux qui commencent cet été, jusqu’au printemps 2013… Les chefs d’entreprises et salariés présents n’ont pas manqué d’interroger les intervenants sur ces différents sujets et de donner leur avis. Ils pourront continuer à le faire puisque l’enquête publique qui démarre ce lundi 2 avril se poursuivra jusqu’au 11 mai prochain. Le coût de l’opération est estimé à 55 millions d’euros.

 Claire Manaud



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.