Ligne E ; Le tramway sur la bonne voie

Les premiers essais en ligne du tramway toulousain viennent de commencer entre les futures stations blagnacaises d’Aéroconstellation et Patinoire-Barradels, en attendant l’ouverture de la ligne E, le 27 novembre prochain.

 
Les badauds sont pas rares à le regarder passer ; certains ayant même en main leur appareil photo, afin d’immortaliser l’instant. Cinquante ans qu’il a disparu de Toulouse. Aujourd’hui le tramway réapparaît d’abord à Blagnac où, Tisséo, ce lundi, a ouvert la première zone d’essais entre le terminus d’Aéroconstellation et la station Patinoire-Barradels, soit 3.5 kms de voie. C’est au début 2007 qu’ont été donnés les premiers coups de pioche de ce chantier dont l’investissement global est de 220 millions d’euros. Trois ans et de lourds travaux plus tard, le tramway, la ligne E et ses dix-huit stations sont sur la bonne voie : «On en voit arriver la fin mais surtout les avantages, les qualités de silence, de rapidité, de sécurité, de confort, d’esthétique», déclare Bernard Keller, pour qui ce nouveau mode de transport, «va changer la vie des Blagnacais».

 


Eole ?

Et dans un élan de joie non dissimulée, le maire de Blagnac de proposer de baptiser la ligne E, Eole, en référence «au dieu du vent, à l’énergie douce, et au nom donné au premier avion… (conçu par le Toulousain Clément Ader, ndlr) Toute une symbolique que chacun comprendra» souligne Bernard Keller. Une proposition qui doit faire l’objet d’une prochaine concertation mais qui n’est a priori pas sans déplaire au Président de Tisséo : «Je trouve une note très positive dans cette dénomination» confie alors Pierre Cohen, ajoutant sur une autre note, plus politique politicienne celle-là, que les défis futurs des transports en commun, devront être conciliés (si toutefois elle est adoptée) avec une réforme territoriale «inquiétante», et par conséquent des finances publiques limitées.
Pour le reste du calendrier, la deuxième zone d’essai longue de 3 km entre Purpan et les Arènes, doit intervenir à la mi-juillet. La troisième, fin septembre, d’abord entre Odyssud-Ritouret et Purpan (4.4 km), puis sur toute la ligne E (10.9 km) qui dès sa mise en service, devrait accueillir 35 000 voyageurs par jour.

Claire Manaud


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.