«L’Honneur en action» ; Trois légionnaires toulousains distingués

Le Président de la Société d’entraide des membres de la légion d’honneur (SEMLH), le Général Gobilliard, a décerné pour la première fois les prix “L’Honneur en Action” aux 30 lauréats de cette initiative, invités à cette occasion à l’Hôtel des Invalides. «Les légionnaires, reconnus par la nation pour leurs mérites et leur capacité à faire avancer la société, doivent s’engager concrètement, de façon individuelle ou collective, locale ou nationale, et chacun selon ses moyens, dans des initiatives allant dans ce sens.» a-t-il rappelé. C’est dans cette logique que l’initiative “l’Honneur en Action” a été créée. En mars dernier, la SEMLH a fait un appel auprès de ses 60 000 adhérents. Les projets respectivement présentés par les lauréats haut-garonnais que sont le Professeur Christian Virenque, le colonel Jean Honnorat et le Docteur René Tollemer, tous trois chevaliers de la Légion d’honneur, ont été distingués par le comité de pilotage présidé par Xavier Emmanuelli, ancien Ministre, parmi plus de 150 dossiers adressés par l’ensemble de la métropole et de l’outre-mer. Le Professeur Christian Virenque a imaginé la création d’une “Unité d’initiation à l’informatique pour les personnes âgées”. Un grand nombre de personnes âgées, admises en maison de retraite, n’a pas eu la possibilité de découvrir et d’utiliser l’outil informatique ; ce qui les pénalise injustement, alors que beaucoup gardent une capacité intellectuelle satisfaisante. Il propose donc aux personnes intéressées, mais qui n’ont pas les moyens de recourir aux services d’organismes de formation, et pour éviter de faire concurrence aux clubs et associations spécialisées, de s’inscrire à cette Unité d’initiation à l’informatique. Un programme pratique simple à propos du fonctionnement de base d’un ordinateur, de l’utilisation du traitement de texte et d’Internet leur sera développé de manière pratique grâce à un poste pédagogique mobile et des formateurs bénévoles. La SEMLH assure l’investissement financier initial. Les frais de fonctionnement pourraient être pris en charge par d’éventuels sponsors privés et ou publics.

 
Perpétuer les repères civiques

Le projet du colonel Honnorat est un  concours, au profit de 90 écoles élémentaires, sur le thème, “Raconte-moi l’honneur”. Dans le prolongement de l’éducation à la citoyenneté des élèves des écoles élémentaires initiée par monsieur Jean-Louis Baglan, Inspecteur de l’Académie de Toulouse, pour les sensibiliser aux valeurs de la République, ce concours a pour objectif de faire réfléchir les jeunes écoliers sur ces valeurs fondamentales qui ont guidé notre histoire au fil des siècles, et éventuellement de les mettre en action dans un cadre pédagogique. Selon le Colonel Honnorat, «cette réflexion paraît de plus en plus souhaitable si l’on veut sauvegarder et perpétuer les repères civiques nécessaires pour guider l’action de nos enfants au quotidien». Cette initiative dévoilée en présence de 19 élus des 22 communes que coiffe le comité de Toulouse Nord dont il assure la présidence, est actuellement présenté aux directeurs des 90 écoles potentiellement concernées par leurs inspecteurs de l’Education Nationale respectifs alors que les 22 maires et les 80 membres du comité vont être concrètement sollicités pour apporter leur concours à cette manifestation emblématique. Un jury par municipalité sélectionnera et récompensera les meilleures contributions en mai. Un prix final sera ensuite remis par l’Inspecteur d’Académie et les plus hautes autorités locales en juin 2011. Maintenant, selon l’expression du porteur du projet, «la balle est dans le camp des maires et des directeurs d’école»… Les membres de mon comité quant à eux se tiennent prêts…

 

Aider la société à progresser

Le Docteur Tollemer quant à lui a développé deux projets sur les “groupes de parole” : le premier pour la réinsertion de la personne en difficulté, le second pour aider les personnes âgées. Un groupe de parole est un lieu d’échange, d’expériences, de vécu dans une atmosphère bienveillante co-animé par deux intervenants psychiatres psychothérapeutes. Chaque membre du groupe par son expression a une action bienfaisante et apaisante mais également stimulante sur chacun des autres membres du groupe et sur le groupe lui-même. A son tour le groupe a une action revigorante, récréative sur chacun des membres du groupe.
Les groupes de parole permettent une reconnaissance, une identification, une stimulation cognitive… et le développement des potentialités relationnelles de chacun. Il s’agira ici de groupe ouvert c’est-à-dire accueillant régulièrement des personnes désireuses d’y participer et de s’y exprimer. Le rôle des intervenants est de permettre la circulation de la pensée, des paroles, la verbalisation d’affects, de faciliter l’élaboration afin d’apporter un mieux-être.
Connaissant l’efficacité déjà connue et reconnue des groupes de parole, il a paru opportun au Dr Tollemer de développer un groupe à destination des personnes qui n’ont pas encore su s’insérer professionnellement ou pour les personnes qui ne sont plus insérées dans le monde du travail depuis deux ans afin de les soutenir, les motiver dans leurs démarches.
Les groupes de parole s’avèrent aussi un outil intéressant dans la prise en compte de la personne âgée, ici de la personne âgée relevant de la SEMLH. Ils ont pour objectifs de participer à ralentir l’involution cognitive, de favoriser la gestion des affects et de mobiliser les ressources psychoaffectives de l’individu. Les thèmes, même au niveau de la Haute-Garonne sont donc très divers, mais ils traduisent toujours le même sens du concret et la même volonté des “légionnaires” : développer les actions d’entraide pour aider la société à progresser.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.