[Lettre ouverte] Arié Bensemhoun écrit à Bruno Le Roux et Didier Guillaume

Arié Bensemhoun @franckalix

 

Expéditeur : Arié Bensemhoun. L’homme a toujours milité. Dans sa jeunesse il a présidé l’Union des étudiants juifs de France, et a été l’un des fondateurs de SOS Racisme. Il est aujourd’hui encore le président de la Communauté juive de Toulouse. Il est également délégué général des Amis d’Israël.

 

Destinataires :

Bruno Le Roux : député de Seine St Denis, il est le président du groupe PS à l’Assemblée nationale

Didier Guillaume: sénateur de la Drôme, il est le président du groupe PS au Sénat

 

Messieurs les Présidents,

 

Mardi 2 décembre, l’Assemblée nationale a invité le gouvernement français à reconnaître unilatéralement un Etat de Palestine virtuel tandis que le 11 décembre prochain, les sénateurs seront appelés à se prononcer sur une résolution similaire. L’agitation politique qui accompagne ces non-événements diplomatiques ne présage rien de bon. Benoît Hamon, initiateur de la résolution à l’Assemblée nationale, avait reconnu de son propre aveu, rapporté par Le Canard enchaîné du 19 novembre : « Cette résolution est tout à fait opportune sur le plan électoral. Il s’agit du meilleur moyen pour récupérer notre électorat des banlieues et des quartiers, qui n’a pas compris la première prise de position pro-israélienne de Hollande, et qui nous a quittés au moment de la guerre de Gaza ». Tant de légèreté pour une situation si grave nous interpelle. Nous, amis d’Israël, partisans d’une solution à deux Etats, nous nous opposons à la reconnaissance unilatérale d’un Etat de Palestine, qui est une violation des Accords d’Oslo, dont la France et l’Europe se sont portées garantes. Elle conforte l’Autorité palestinienne dans l’idée qu’elle peut s’exonérer des contraintes de la négociation et du compromis avec Israël, qui implique des concessions mutuelles.Plus grave encore, elle est en contradiction avec les principes édictés par le Quartet, s’agissant de la participation du Hamas, organisation terroriste, à une alliance gouvernementale. La résolution votée est une incitation au terrorisme, d’autant qu’elle a été adoptée au lendemain d’une vague d’attentats barbares à Jérusalem. La résolution présentée par le groupe socialiste prétendait reconnaître un Etat qui n’a pas de frontières ; un Etat sans gouvernement viable et démocratique ; un Etat dont le régime répressif est en totale contradiction avec les principes les plus élémentaires des Droits de l’Homme ; un Etat qui vit sous perfusion de l’aide internationale ; un Etat incapable de procéder au désarmement du Hamas et des groupes terroristes un Etat corrompu qui finance le terrorisme et incite à la haine.

 

Monsieur Le Roux, n’avez-vous pas entendu les extraits de la Charte du Hamas lus par le député Paul Giacobbi le jour du vote, qui prônent l’éradication de tous les juifs et l’anéantissement d’Israël ? Les cautionnez-vous ?Car c’est ce sur quoi vous avez appelé à voter, la reconnaissance d’un territoire partiellement contrôlé par des terroristes ! Quant au soi-disant « modéré » Mahmoud Abbas, vous semblez oublier qu’il avait déclaré qu’il n’accepterait aucun juif dans son futur Etat palestinien et qu’il ne reconnaitrait jamais Israël comme l’Etat du  peuple juif – contrairement à ce qu’énonçait la résolution 181 à laquelle vous vous référez pourtant!

 

Monsieur Guillaume, ne commettez pas la même erreur. Vous l’avez vu, la résolution, bien qu’adoptée à l’unanimité, a divisé les parlementaires. Pis encore, elle affaiblit le gouvernement dont les membres de l’exécutif ne se sont même pas donné la peine d’être présents le jour du vote. La résolution qui sera présentée au Sénat « ne conforte ni le droit ni la paix » comme vous l’écrivez, bien au contraire. Elle renforcera la défiance entre les peuples et attisera les tensions sur notre territoire, c’est pourquoi nous vous demandons de la retirer. Dans l’espoir que notre voix se fera entendre et que vous prendrez conscience de la gravité de vos actes, nous vous prions de recevoir, Monsieur Le Roux, Monsieur Guillaume, nos respectueuses salutations.



4 COMMENTAIRES SUR [Lettre ouverte] Arié Bensemhoun écrit à Bruno Le Roux et Didier Guillaume

  1. uri dit :

    Un texte claire, précis, salvateur face à la tentative de récupération d’un certain électorat au prix de la dignité de la diplomatie française…

    • Mechali dit :

      Très belle lettre, courte et concise, elle dit l’essentiel. Mais ne remettra pas en question ce vote quand on sait qu’une grande majorité de juifs les cautionnent et que ceux la mêmes pronent la haine de leur peuple, ils servent de base aux fondements mêmes de l’antisémitisme européen et très particulierem français. Pas d’espoir de ce côté la.

  2. Mechali dit :

    TRÈS juste Uri…

  3. Léon dit :

    Sans doute faut il rappeler à Bénoit Hamon qu’un ami à lui, Pascal Boniface, avait donné à Lionel Jospin un conseil électoral identique.
    Et lui rappeler aussi ce qu’avait été la mauvaise surprise de l’élection qui avait suivi : JM Lepen avait éliminé L Jospin au premier tour. L’électorat arabophone musulman de ce pays n’est sans doute pas aussi facilement achetable que l’imaginent les stratèges du PS paniqués à l’idée de la déculottée électorale à venir.

    L’article dit bien les choses : d’une part cette résolution sera contre productive pour servir à un règlement du conflit israélo-palestinien, et d’autre part elle accroîtra le sentiment d’insécurité grandissant des juifs habitant en France. Les députés français devraient avoir comme premier souci la sécurité des citoyens de leur pays en assurant le fameux “vivre ensemble”. Ils ne s’en soucient pas, obsèdés par leur petit siège, bien chauffé, au parlement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.