[Lettre aux...] Habitants de l’agglomération toulousaine

©
©

Marie-Pierre Bès,

Marie-Pierre Bès est porte-parole de l’AUTATE, l’association des usager-e-s des transports de l’agglomération toulousaine et de ses environs. Relancée depuis quelques mois, l’organisation souhaite porter la voix des citoyens en matière de transports publics. Alors que la rocade toulousaine accuse des encombrements quotidiens et que la ligne A de métro est déjà saturée, aucune association citoyenne n’existait jusque-là pour transmettre les constats, les doléances et les demandes des usagers aux élus.

« Les embouteillages imposants observés tous les jours sur nos rocades démontrent que l’offre de transports présente sur l’agglomération toulousaine n’est pas à la hauteur des besoins de déplacements. Face à ce constat, l’AUTATE propose de rassembler les usagers de transports de la région toulousaine en faveur d’un développement ambitieux des transports urbains et ferroviaires d’agglomération et tous ceux qui veulent une agglomération plus apaisée, plus pratique et propice à la santé de tous. Deux points noirs nous semblent particulièrement propices à l’usage intensif de la voiture : les temps de transport collectif entre les communes environnantes (Balma, Tournefeuille, Ramonville, Blagnac, Colomiers, etc.) qui sont trop longs pour être compétitifs (même en cas d’embouteillage) et l’offre insuffisante de transports (horaires, fréquence, week-ends, vacances) entre Toulouse et sa banlieue. L’AUTATE se propose de donner la parole aux usagers des transports en commun pour débattre aussi bien des difficultés rencontrées chaque jour que pour faire des propositions aux institutions. Les transports collectifs urbains, saturés dans les zones denses et sous-développés dans les zones périurbaines, nécessitent une politique affirmée et d’importants investissements. Quant au réseau ferré de l’agglomération, il faut le moderniser et le développer, afin de multiplier la circulation des trains de tous les jours. L’AUTATE se propose de travailler avec l’ensemble des associations actives en termes d’urbanisme, de déplacements, de handicap et de santé publique dans la région toulousaine pour permettre un changement radical de la politique des déplacements pour en finir avec la situation actuelle qui a atteint un niveau qui devient intenable. Toulouse est la seule grande agglomération sans association des usagers, les premiers concernés : qui les écoute ? Qui les représente ? Qui relaie leurs problèmes quotidiens ? L’adhésion annuelle modeste de 10 euros permettra de constituer des antennes par quartier et commune afin de faire entendre les voix des habitants de l’agglomération toulousaine. »



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.