Les inquiétudes de Martin Malvy

Lors de sa présentation annuelle sur la rentrée scolaire, le président
du Conseil Régional a insisté sur les menaces qui pèsent selon lui sur le système éducatif et les lycées en particulier.
«L’inquiétude gagne dans la communauté éducative avec une politique de restriction qui s’affirme de la part du gouvernement.» Martin Malvy n’a pas caché son agacement ce lundi lors de la présentation de la rentrée 2008 des lycées. Une rentrée qui «se sera rarement présentée avec une perspective aussi sombre.» Le président de Région a parlé tour à tour de «réveil brutal», d’«école au rabais» ou du «procès de l’éducation nationale».
Midi-Pyrénées reste stable dans ses effectifs avec le même nombre de lycéens qu’il y a 10 ans mais, pour Martin Malvy, la distribution des moyens n’est pas logique : «On comptabilise 3 000 élèves de plus dans l’agglomération toulousaine et donc 3 000 de moins dans le reste de la région. Toulouse a besoin d’aides. Nous allons vers une fracture territoriale et une hausse des inégalités.» Autre inquiétude, ce que le président appelle «les ateliers fantômes», soit des équipements vétustes qui ne servent plus aujourd’hui.
Le président de Région prévoit donc la mise en place d’un Observatoire en Midi-Pyrénées afin d’évaluer les moyens et les besoins. D’autre part, 370 chantiers d’établissements sont actuellement en cours dont 302 devraient bientôt ouvrir leurs portes : 146 lycées publics, 98 privés, 57 CFA et 1 école de la 2ème chance.

 


Un nouveau chèque pour lycéens et apprentis

Dans sa démarche d’accompagnement des parents d’élèves, le Conseil Régional vient de créer un chèque-sport s’adressant aux jeunes bénéficiant de l’allocation de rentrée scolaire. Ainsi, la Région participera jusqu’à 40 € aux coûts d’adhésion à un club sportif partenaire du dispositif, sous réserve d’avoir transmis un bulletin de demande d’aide. Cette démarche s’inscrit dans la volonté du Conseil Régional de soutenir les familles à l’heure où l’on évoque quotidiennement les problèmes de pouvoir d’achat. Ce chèque-sport s’ajoute à une longue liste d’aides déjà mises en place : le chèque-lecture, la bourse régionale de 1er équipement, indemnités d’hébergement, de restauration et de transport des apprentis, tarification spéciale des trajets TER…

S.O.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.