Les éditeurs misent sur les valeurs sûres

Le livre n’échappe pas à la crise car si en volume, cette rentrée reste imposante (pas moins de 558 romans), l’heure n’est pas vraiment aux paris audacieux : l’hiver sera le temps des auteurs confirmés et autres valeurs sûres comme Paul Auster, Jonathan Coe, Philippe Sollers ou Philippe Djian.

 

Pour lire
la suite, reportez-vous au Journal Toulousain n° 347.

En vente
en kiosque au prix de 1 euro.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.