Les coquilles Saint Jacques de la rue Pélissier

Au croisement de la rue St Antoine du T et de la rue Pélissier, votre regard ne pourra pas manquer les coquilles St Jacques de la façade du bâtiment qui abrite aujourd’hui, entre autres, l’Etat Civil. Entre la rue Alsace-Lorraine et la rue Saint Antoine du T, la rue Pélissier est un véritable concentré de l’Histoire toulousaine.

Avant de prendre le nom du Maréchal de France, Duc de Malakoff, Aimable Jean Jacques Pélissier, la rue se nommait rue Duranti du nom du Capitoul du 16e siècle Jean-Étienne (de) Duranti, Premier Président au Parlement de Toulouse. Ce dernier accompagné de l’Archevêque de Toulouse Georges d’Armagnac favorisa la création et l’installation de la confrérie des Pénitents bleus à Toulouse en 1576. En 1621, les Pénitents bleus achetèrent un ancien relais de Poste dans cette même rue et y édifièrent leur chapelle qui aujourd’hui est l’église St Jérôme. Le bâtiment du croisement avec la rue Saint Antoine du T, dans la continuité de l’église Saint Jérôme, exhibe de massives coquilles Saint Jacques, marquant ainsi la Via Tolosane  menant les pèlerins à Compostelle par le col du Somport.

 

Marie-Agnes Espa



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.