Les buralistes se sentent menacés

Phénomènes de violence, hausse du tabac, baisse d’activité et fermeture des commerces de proximité… La Confédération des buralistes est en colère et continue à le faire savoir.

« Tout est mis en place pour faire disparaître le réseau des buralistes. Nous voulons dire stop ! » déclare Pascal Montredon, président national de la Confédération des buralistes. Depuis le 14 janvier une pétition nationale a été lancée pour faire appel aux citoyens afin de soutenir ces commerces de proximité. De même, dans les bureaux de tabac des affiches ont été apposées avec le slogan de la campagne : « Mon buraliste et moi. Il fait partie de mon quotidien, il me connaît, il est disponible. Il est menacé ! » Les buralistes veulent exprimer leurs inquiétudes face à la perte de leur emploi et aux agressions qu’ils subissent dans leur commerce, en raison selon eux, de la hausse du prix du paquet. « Nous ne voulons pas d’augmentation du prix du tabac au 1er juillet. » s’insurge Pascal Montredon.

«L’Etat a décidé de sacrifier les lieux d’échange et de sociabilité»

Et de s’adresser directement à la ministre de la santé, Marisol Touraine : « la santé des citoyens ne passe pas par l’augmentation du prix des paquets, mais par la prévention auprès des jeunes » pour Gérard Vidal, président de la Fédération Midi-Pyrénées. « En agissant ainsi, l’Etat a décidé de sacrifier les lieux d’échange et de sociabilité». ajoute-t-il.
Pour enrayer cette baisse d’activité, « il faut attaquer le vrai problème qui est le marché parallèle » poursuit le président national de la confédération des buralistes. La vente de tabac sur internet et la contrebande «explose», « il faut geler le prix du tabac tant que le reste de l’Europe n’aura pas augmenté ses prix». La région Midi-Pyrénées compte aujourd’hui 2.500 buralistes. En moins de dix ans, leur nombre a diminué de 10%. « Que va-t-il se passer quand nous disparaîtrons ? » interroge Pascal Montredon.

Elsa Nardari

http://www.jesoutiensmonburaliste.fr/

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.