Le Saint caché de La Daurade !

Mais qui est donc Saint Expédit ? En pénétrant dans la Basilique de la Daurade par l’entrée à colonnes face à la Garonne, vous trouverez niché dans un autel sur la droite Saint Expédit. Représenté sous les traits d’un homme gracile vêtu d’un costume de soldat romain, le saint aurait été commandant d’une légion romaine composée de 7 000 hommes. Il fut martyrisé pour sa foi en 303. Même s’il existerait des reliques de Saint Expédit à Madrid, l’Eglise doute de son existence, le pape Pie X aurait même rayé son nom du martyrologe en 1906, sans succès ! La légende dit que le Saint doit son nom à une erreur de lecture. Une communauté religieuse de l’Ile de la Réunion reçoit de Rome un colis. Sur ce dernier se lit « Expédit… », vestiges des inscriptions présentes sur le colis altérées par le long voyage effectué. Les sœurs pensent alors qu’il s’agit d’une représentation de Saint Expédit ! Fêté le 19 avril, le valeureux soldat qu’il fut, est souvent accompagné d’un corbeau (représentation du diable) que le Saint écrase ou piétine. Peu connu mais bien présent dans de nombreux édifices religieux, à Toulouse, Bordeaux, Cordes sur Ciel, à la Réunion, en Allemagne, en Amérique du Sud (…) Expédit protège les écoliers, les candidats au permis de conduire, les hommes d’affaire, la jeunesse. Il est aussi invoqué pour accélérer les procès qui s’éternisent, les affaires pressantes, les causes désespérées. La croyance lui prête une grande rapidité d’action !

 

Marie-Agnes Espa



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.