Le relais citoyen de la Concorde

« Mieux vivre » est l’association du quartier Chalets-Concorde-Matabiau et existe depuis plus de vingt ans. Alain Temime, son président depuis 1999, en est l’âme … « Nous sommes dans un quartier relativement calme et agréable à vivre. C’est un noyau villageois ou la vie s’écoule paisiblement. Nous sommes gâtés et nous ne devons pas nous plaindre … » nous confie-t-il. Pourtant la structure se veut le réceptacle et le relais d’une population qui a de vraies préoccupations : « Certaines sont récurrentes comme le stationnement, la circulation, la prostitution ou la propreté. » Il y a quelques semaines l’association a d’ailleurs communiqué un état des lieux sur les problématiques du moment, « le ressenti des habitants du quartier ». On note notamment parmi les points relevés la présence devenue envahissante de personnes dites marginales : « Le sentiment diffus d’insécurité n’est pas forcément une nouveauté à Toulouse, mais nous sommes dans un quartier vieillissant avec des personnes peut-être plus sensibles à cette réalité. Justifié ou pas, ce sentiment-là existe, même s’il ne correspond pas toujours à ce que nous constatons sur le terrain » tempère Alain Temime. L’autre sujet d’actualité dans ce quartier est une rumeur ; l’arrivée prochaine d’une salle de shoot. Un projet qui a été évoqué un temps place Roquelaine mais qui pourrait finalement se retrouver à proximité de l’écluse Bayard, ce qui ne serait donc plus dans le périmètre qui incombe à l’association « Mieux vivre ». Sans doute un soulagement pour les riverains qui auraient été concernés : « Une telle installation, même si nous n’avons pas d’opposition de fond, aurait été pour le moins surprenante, inquiétante et irréfléchie ! » Un lieu d’accueil situé au bord du Canal du Midi, prêté par la mairie, permet également à l’association de recevoir les habitants si besoin, et d’y tenir des permanences d’informations. L’équipe d’Alain Temime a par ailleurs une valise pleine de projets, dont une bourse aux jouets et les traditionnels vide-greniers … Quant à l’avenir, il se décline avec le fameux projet LGV qui devrait bouleverser le quartier à l’horizon 2017: « Quel en sera l’impact ? Les riverains, notamment de la rue Raymond IV, s’interrogent. La mairie est aujourd’hui dans la phase de concertation, nous sommes attentifs. »

Thomas Simonian

Repères

Le vide-grenier de l’association, l’un des plus anciens de la ville, aura lieu le 29 septembre prochain. 200 exposants sont inscrits, et une partie de la recette sera reversée à une organisation caritative.

La date

1999

Après quelques années de mise en sommeil l’association renaît



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.