Le port Saint Sauveur

Le cliquetis des vaguelettes de la Garonne caressant les coques des quelques bateaux de plaisance amarrés est, en pleine journée, masqué par le bruit de la circulation. Installé à proximité de la porte Saint Etienne et surtout de la Halle aux Grains à la fin du 17e siècle, le port Saint Sauveur est un lieu de passage privilégié lors de  l’acheminement des grains et des productions agricoles du Lauraguais. Ces marchandises transitaient sur le canal de six à sept jours pour atteindre Sète. Il était aussi l’embarcadère des voyageurs en partance pour les rives de la Méditerranée. Ainsi, les Toulousains envahissaient la barque de Poste direction Béziers dès 6h du matin. Une destination où l’on posait pied à terre quatre jours après lorsque résonnaient les douze coups de midi. Aujourd’hui, le Port Saint Sauveur permet à de nombreux plaisanciers de faire escale au cœur de la ville rose en toute quiétude. En 2008, il a même remporté le Trophée de l’escale dans la catégorie « eaux douces ». L’ancien hangar de stockage accueille la Capitainerie. En 2012, 450 plaisanciers ont transité par le port qui peut héberger simultanément une quarantaine d’embarcations.

Marie-Agnes Espa



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.