Le Maroc Saharien à l’honneur à Toulouse! Un magnifique voyage

Le week-end dernier, plus de 90 000 personnes ont visité la 4e édition du Festival Culturel du Maroc, dont le thème cette année était : «Patrimoine du Sahara entre Arts et Traditions»

Dans le cadre verdoyant du Jardin Raymond VI, le Maroc a montré aux Toulousains, l’une de ces régions qui lui est chère et qui a émerveillé le public toulousain. En effet le thème du festival cette année était «Patrimoine du Sahara entre Arts et Traditions». Trois jours exceptionnels que les Toulousains n’oublieront pas de sitôt.

Ainsi, c’est à l’initiative du Consul Général du Maroc, Monsieur Abdellah Bidoud, et de quelques personnes qui ont constitué un comité de pilotage avec plusieurs associations, dont l’association porteuse du projet l’A.E.P, Association Expression Pluriculturel, que ce festival perdure depuis quatre ans. Un magnifique événementiel qui chaque année, depuis 2009, draine des dizaines de milliers de visiteurs. L’année dernière, le chiffre record de plus de 70 000 personnes a été atteint. Pour cette édition 2012, les premiers chiffres annoncent plus de 90 000 personnes. Une exceptionnelle réussite pour les organisateurs. Ce festival des plus éclectiques, placé sous la découverte du Patrimoine du Sahara «Entre Arts et Traditions» nous a proposé tour à tour durant ces trois jours, des ateliers avec les artisans de la région du sud du Maroc, ateliers du livre, de la calligraphie, des expositions, des conférences et même des cours de cuisine, avec une présentation exceptionnelle de chevaux pur-sang arabe du haras de la Châtaigniere. Avec des invités d’honneur et de prestigieux artistes représentés par des spécialistes de la culture sahraouie et notamment la culture hassani et la participation du groupe Mnat Aichata. Les Provinces Sahariennes Marocaines étaient représentées par l’Agence du Sud et son Directeur des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale, M. Sidi Saleh Daha. Comme il se doit, la musique a tenu une place importante avec chaque jour un événementiel. C’est ainsi qu’ont été présentées les différentes Troupes Musicales du Maroc Saharien avec l’exceptionnelle danse de la Gédra, un défilé de costumes et de parures du Sahara avec des bijoux en argent ciselé qui ont obtenu au premier jour d’ouverture un énorme succès. D’autres ateliers ont ravi le public, comme celui qui présentait les Poèmes Hassanies du Sahara… avec des chorégraphies de danse typique du Sud Saharien, sur de la musique Berbère et Amazigh. C’est une vérité, durant trois jours le Maroc a offert aux Toulousains un magnifique voyage dans les régions du sud de ce pays, pour un véritable plaisir des yeux, mais pas seulement, un vrai dépaysement qui a enchanté le public qui attend l’année prochaine pour retrouver ce festival devenu une manifestation incontournable à Toulouse.

Le festival en image sur notre page Facebook

 

Festival Culturel du Maroc

«Un bon signe»

Le groupe rock toulousain The Holy Spank a participé avec succès au Festival. Une présence inattendue au cœur de cette manifestation qui fait le pari de la diversité. Interview.

 

Quelles sont vos impressions sur le festival du Maroc ?

D’abord, nous tenons à remercier les organisateurs de nous avoir invités et à les féliciter pour leur engagement sans faille. Nous sommes vraiment très fiers d’avoir participé à un si bel et riche événement et de le voir se développer au sein de la ville de Toulouse. La volonté du festival d’amener de la diversité est accompli.

 

Le fait d’être programmé au festival du Maroc, était-ce évident pour vous ?

Oui et non… Non pour deux raisons, la première est que nous savions que bien des groupes qui se sont produits sont excellents et nous étions très honorés de monter sur la même scène qu’eux !

Ensuite, nous ne voulions pas «casser l’ambiance» : le public ne s’attendait pas à nous voir et nous avions l’ambition de les convaincre ! Ce fut un véritable plaisir qui nous a semblé partagé et nous espérons que d’autres à l’avenir auront cette chance. Vraiment, ne changez rien ! Keep on rocking !

 

Votre public non plus ne s’attendait pas à votre venue sur scène ?

En effet pas du tout ! Si bien qu’il est venu avec plaisir, a apprécié l’initiative et a passé un très, très bon moment ! L’un d’entre eux m’a d’ailleurs confié être un passionné de chevaux, et n’avait jamais vu un pur-sang arabe en vrai… «C’est génial» m’a-t-il dit !

 

Un tel festival, c’est important pour Toulouse ?

Oui, pour nous c’est un «bon signe» dans le sens où, à Toulouse, nous sommes géographiquement à un carrefour des cultures. C’est une chance à ne pas laisser passer par les temps qui courent… Le rassemblement des cultures et le partage sont un excellent moyen pour éviter l’incompréhension, premier facteur de division entre les êtres humains au-delà des cultures, des frontières. C’est pour cela que lorsqu’on nous a proposé de nous produire sur la scène du Festival du Maroc, nous n’avons pas hésité une seule seconde. L’occasion était trop belle !

 

Rachid Wahib

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.