Le Lieu Zaide va-t-il voir le jour à Toulouse ?

Cinq ans après son approbation en conseil municipal, le projet Lieu Zaide en hommage à Jean Dieuzaide, semble sortir de l’impasse.  Vendredi, le maire de Toulouse Pierre Cohen a rencontré le fils du célèbre photographe toulousain, Michel Dieuzaide. Cependant, des points restent à éclaircir.

Le Lieu Zaide va-t-il voir le jour à Toulouse ? Après diverses alertes dans la presse locale et plus expressément depuis dix jours, ce projet refait surface. Courant 2007, la famille du photographe toulousain Jean Dieuzaide décédé en 2003 suggère de faire une donation de son œuvre à la ville. L’ayant approuvée à l’unanimité, le conseil municipal de janvier 2008, s’engage alors en échange du fonds estimé à six millions d’euros et des droits d’exploitation, à en verser 10% aux ayants-droits et à créer le Lieu Zaide. Mais entre-temps, la municipalité change de camp et le projet stagne… Jusqu’à vendredi dernier. Le fils de Jean Dieuzaide, Michel Dieuzaide, est reçu pour la deuxième fois au Capitole. Une rencontre qualifiée de «très positive» par le maire de Toulouse Pierre Cohen : « Cet échange a permis de trouver un terrain d’entente, quelques points seront prochainement précisés afin d’établir un protocole d’accord et lancer le projet» est-il précisé dans un communiqué. Or, pierre d’achoppement dans ce dossier : la conservation des archives. « Ils (la mairie, ndlr) ne veulent pas qu’elles soient conservées dans le Lieu Zaide. C’est une chose un peu incompréhensible pour nous. A partir du moment où l’on crée le Lieu Zaide, on ne comprend pas que tout ne soit pas conservé au même endroit» confie Michel Dieuzaide. La famille du photographe s’opposant «fermement» à une conservation aux archives municipales, un autre lieu aurait été évoqué vendredi, «mais comme ce n’est pas décidé, on ne peut pas en parler. Le dialogue n’est pas rompu» poursuit Michel Dieuzaide. Nous avons essayé de joindre à plusieurs reprises Madame Vincentella de Comarmond, adjointe au maire à la culture, sans résultats…

« L’âme de Toulouse »

«Poil à gratter de ce dossier», Marie Déqué, ancienne adjointe au maire à la Culture et actuelle Présidente du groupe Toulouse Métropole d’Europe à la mairie, avoue aujourd’hui ne pas être «mécontente de voir que l’on s’achemine vers quelque chose qui pourrait être possible et d’avoir tout le temps été sur les barricades. Ce fonds est exceptionnel d’un point de vue patrimonial (entre 700 et 800 000 négatifs, ndlr). C’est l’âme de Toulouse.» Le Lieu Zaide devrait selon toute vraisemblance être installé dans les locaux de l’ancien conservatoire occitan à Saint-Cyprien. Il pourrait abriter notamment la bibliothèque de Jean Dieuzaide qui regroupe 3000 livres sur la photographie.

 

Claire Manaud




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.