Le Grand Orgue Puget de la Dalbade

C’est dans la majestueuse Basilique Notre Dame de la Dalbade que se cache notre trésor de la semaine. Un symbole de la richesse patrimoniale du 19e siècle, un bijou de technologie de cette époque, mais l’illustration aussi d’un savoir-faire toulousain très particulier : le Grand Orgue. Cet instrument créé en 1850 par le facteur d’orgue montpelliérain Prosper-Antoine Moitessier est reconstruit en 1888 par Eugène Puget, fils du fondateur de l’entreprise éponyme. 350 orgues sont sortis de la manufacture de cette famille de facteur d’orgues toulousain, qui est également intervenue sur plus de 742 instruments. L’orgue trônant à la Dalbade est un modèle particulièrement représentatif du savoir-faire Puget, sa partie instrumentale est d’ailleurs classée monument historique. Selon Yves Rechsteiner, organiste et professeur au Conservatoire de Lyon, « il est presque dans le même état que lors de sa construction. C’est le même son plus de 100 ans après. » Le géant musical compte entre 2000 et 2500 tuyaux, le plus grand est le Do grave qui mesure 5 m. Plus d’informations sur le site internet du Festival Toulouse les Orgues, qui aura lieu du 9 au 20 octobre : toulouse-les-orgues.org

 

Marie-Agnès Espa



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.