Le Don en Marche ! ; Entrez dans la tribu Amoul Solo !

Le groupe de rock toulousain se produira sur scène place du Capitole le dimanche 15 mai à partir de 16h, au côté d’autres artistes mobilisés pour l’association Laurette Fugain.

 
«On est libre, on est un peu fou de le croire, mais on est vivant !». Telle est la devise des cinq membres d’Amoul Solo. Et c’est bien un vent de fraîcheur qu’a apporté à la nouvelle scène rock ce jeune groupe toulousain. «Amoul Solo, c’est d’abord la rencontre d’un auteur et d’un guitariste, tous deux autodidactes, et donc une belle histoire d’amitié», confie Raphaël, le chanteur à l’origine de la formation. «Après avoir joué dans les bars et les scènes ouvertes, d’autres musiciens ont rejoint le groupe. Aujourd’hui, nous sommes cinq sur scène.» Didier G. à la guitare acoustique, Didier B. à la guitare électrique, Jérémy à la batterie, Julien à la basse et donc Raphaël au chant composent à présent Amoul Solo. «Nous sommes de générations et d’univers différents, c’est ce qui fait notre force. Même si la base commune reste le rock, notre musique se nourrit de plusieurs influences.»
En effet, la palette d’Amoul Solo est large, avec des titres qui mêlent plusieurs courants comme le reggae ou les musiques du monde, mais toujours au service du rock et surtout des textes. Car le groupe ne propose que des compositions sur des thèmes “engagés” et tient au sens des mots : «Nous voulons que le texte soit au centre de notre musique», explique Raphaël. «Nous abordons des sujets qui touchent le plus grand nombre, des combats du quotidien, graves ou légers. Mais nous sommes surtout là pour montrer et non pour donner des solutions. Ce n’est pas le rôle de l’artiste.»

Groupe de scène avant tout

Parler des tracas du quotidien, tout en donnant l’envie de partager et faire la fête, c’est le credo d’Amoul Solo, qui signifie «Y’a pas de problème» en sénégalais. Et ce n’est pas un hasard si très vite cette philosophie de vie et de musique a séduit de nombreux fans dans la région, au point de créer une véritable “Tribu” : «Nous sommes un groupe de scène avant tout et, à notre grande surprise, des gens ont commencé à nous suivre sur nos concerts et au-delà. La Tribu Amoul Solo, ce sont les membres du groupe, ceux qui travaillent avec nous et toutes les personnes qui nous soutiennent. On a l’habitude de dire que chaque concert est pour le public un rite de passage pour entrer dans la Tribu !»
Après avoir partagé la scène de Magyd Cherfi, Eiffel, les Bombes de Bal ou encore Tony Allen, et sorti son premier album produit en 2010 (“Et tout ça et tout”), Amoul Solo participera pour la seconde année consécutive à une grande manifestation organisée par l’association Laurette Fugain (voir encadré), à travers un concert place du Capitole. «Ce genre de cause nous touche particulièrement. C’est un combat qu’on a envie de mener», explique Raphaël. «En tant qu’artiste, on a du temps de parole et ça nous coûte rien de participer à ces actions.» Une générosité sur scène et dans la vie, et donc une raison de plus de rejoindre la Tribu d’Amoul Solo !

Sophie Orus


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.