Le dialogue métropolitain est ouvert

Lundi, Pierre Cohen a annoncé la création de l’Association du Dialogue métropolitain de Toulouse. Objectif : engager une nouvelle dynamique territoriale « attractive » au plan international sur l’axe Sud Europe Atlantique.

Faire de Toulouse une véritable métropole européenne à l’instar de Lyon, de Marseille ou Barcelone.  En avril 2011, Pierre Cohen présente le Grand projet urbain de la métropole. De là, naît l’idée de la création d’un dialogue métropolitain et de l’association éponyme : « Elle marque la volonté des élus de travailler sur un mode coopératif, original et innovant afin de partager leurs expériences et d’engager une réflexion dynamique et prospective sur notre territoire. » explique le président de la communauté urbaine Toulouse métropole à l’initiative de ce projet. A travers quatre groupes de travail autour du numérique, de la culture, du tourisme et de l’économie, c’est la complémentarité de richesses que ces élus veulent mettre en avant : « Toulouse a très grande force mais n’a pas forcément toutes les forces d’une métropole européenne, qu’elle peut trouver chez ses voisins » dit Philippe Bonnecarrere, maire d’Albi et président de la communauté de l’agglomération de l’albigeois qui cite en exemples les atouts d’un festival de jazz gersois ou d’un musée tel que celui de Toulouse Lautrec. De même, Jean-Claude Perez, Député-maire de Carcassonne, voit dans le Dialogue métropolitain de Toulouse, une opportunité de développement pour sa commune et son agglomération » : «Il peut nous enrichir mutuellement et aider au rayonnement international du territoire carcassonnais.» Pour l’heure, onze communautés d’agglomérations sont membres de l’association : Toulouse, Saint-Gaudens, Auch, Montauban, Cahors, Rodez, Albi, Castres, Mazamet, Muret et Carcassonne, mais « nous sommes ouverts » conclut Pierre Cohen.

Claire Manaud

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.