Le Connexion, lieu culturel à part entière

Le Connexion café est devenu cet été le Connexion live. L’endroit, ouvert depuis trois ans à Toulouse, a changé de concept. L’ambition visée par Bernard et Laure Bentayou, propriétaire des lieux, est de s’imposer comme un espace culturel incontournable. Concerts, expositions, projections de courts-métrages, l’idée est de varier les événements. Et le public, comme les artistes sont au rendez-vous. «Nous sommes les seuls à offrir une salle de concert pouvant accueillir 450 personnes au centre-ville» explique Matthieu Narbonne, programmateur du Connexion. Le local est sans aucun doute un avantage de poids dans le succès de la salle. Une superficie de 500 mètres carré, une mezzanine, et surtout une terrasse chauffée pour les fumeurs, le tout dans une ambiance cosy, «pour se sentir comme à la maison». L’espace est modulable selon les envies des artistes et associations qui viennent exposer ou chanter. Des travaux ont été effectués, au niveau de l’insonorisation notamment, afin que la salle soit un véritable outil professionnel. Les artistes disposent d’une loge et ont la possibilité de réserver la mezzanine, qui comprend un coin restauration à leur attention. Mais le Connexion ne se contente pas d’accueillir des concerts, il devient lui-même producteur de certaines représentations. «L’objectif est de produire quatre concerts par mois» précise Matthieu Narbonne.

Au niveau de la programmation, les choix se veulent éclectiques. Pop rock, soul, RNB, ou rock’n’roll, sont autant de styles qui se succèdent sur la scène du Connexion. Sans oublier les soirées clubbing le week-end, ou thématiques une fois par mois. En novembre, ce sera une spéciale années 80. Les entrées varient entre 5 et 20 euros, selon la notoriété des artistes. «On essaye de favoriser une soirée gratuite par semaine.» ajoute Pauline Guiraud, chargée de communication. Les expositions sont également gratuites, et les soirées courts-métrages coûtent 4 euros l’entrée. «En collaboration avec la Dynamo, nous voulons clairement nous positionner comme lieu de culture, plus qu’un lieu de bière.» signale le programmateur. Tout est fait pour attirer le plus grand nombre, «on a un public très familial lors des expos ou des projections et un public plus jeune le week-end.» précise-t-il. D’autres travaux sont d’ores et déjà prévus afin d’améliorer l’agencement de l’espace dans la salle, et ajouter une deuxième loge pour les artistes. Signe que le Connexion compte poursuivre sur cette voie et accueillir de plus en plus de monde.

 

Coralie Bombail



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.