Le cercle PRG Toulouse Métropole fait de la prévention ; Nos neurones sont en danger

Marie Grosman, Cécile Ramos et Alexandre Marciel

Le cercle PRG Toulouse Métropole emmené par les adjoints du maire de Toulouse Pierre Cohen, Alexandre Marciel et Cécile Ramos, continue à organiser des débats qui sortent souvent des sentiers battus. Cette fois-ci, il y a quelques jours, la santé de nos neurones était à l’ordre du jour : «En fait tout a démarré avec l’opération du Train Alzheimer, un événement que je n’avais jamais senti intuitivement … Un sentiment conforté à la lecture d’un article de Marie Grosman dans «Charlie Hebdo». J’ai alors voulu constater par moi-même, et tout ce qui était dit dans l’article était ô combien réel. J’ai eu l’impression de me retrouver dans le train du commerce, dans l’épicerie du coin» nous explique avec passion Cécile Ramos. Car si la maladie d’Alzheimer fait partie du quotidien de l’adjointe chargée des séniors, sa rencontre avec la scientifique Marie Grosman, spécialisée en santé publique, est déterminante pour la suite donnée à son action d’élue : «Aujourd’hui nous devons mettre en cause les laboratoires qui distribuent, selon des études sérieuses, des médicaments qui ne soignent pas et ne ralentissent pas non plus le déroulement de la maladie» précise l’adjointe toulousaine. Marie Grosman, invitée du Cercle PRG Toulouse Métropole dans le cadre d’un débat public, n’hésite d’ailleurs pas à attaquer les lobbies pharmaceutiques et les politiques : «Nous avons toutes les déclarations qui ont été faites entre les recherches publiques, l’industrie pharmaceutique et les ministres concernés. Pas une seule fois le terme de prévention n’a été prononcé. En revanche, on a toujours beaucoup parlé de profits. La synthèse commune à tous ces protagonistes est de dire qu’il n’y a pas mieux comme retour sur investissements que la recherche sur les médicaments, liés à la détection précoce des maladies neurologiques. Cette réalité est un trésor de cynisme. Je ne suis pas une Cassandre mais il faut être lucide… Nous sommes dans une crise sanitaire autant pour les cancers que pour les maladies neurologiques. » En pleine campagne présidentielle, Alexandre Marciel et Cécile Ramos avaient agité nos neurones en invitant le polémiste André Bercoff… Aujourd’hui en invitant Marie Grosman, ils nous informent qu’elles sont en danger. Ces élus n’ont pas froid aux yeux et leurs débats visent souvent juste.

 

Thomas Simonian

«Menace sur nos neurones» de Marie Grosman et Roger Lenglet (éditions Actes Sud)



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.