Le 18 mai à l’Auditorium Saint-Pierre des Cuisines ; “ Musiques pour une Courtisane vénitienne ”

Ou la complicité, la générosité, la passion et surtout le rare talent de deux femmes, qui trouvent leur point d’idéal pour organiser un concert qui s’annonce exceptionnel et unique.

 
Deux femmes, Marie José Bourgeois-Ferrero, présidente fondatrice de l’association “les amis de la Villa Médicis”* et Michèle Teysseyre, écrivain, peintre, cinéaste toulousaine, qui avec le concours de l’Ensemble Ritratto dell’Amore***, dirigé par Tormod Dalen, le violoncelliste norvégien bien connu des Toulousains, vont mettre “en lumière” une autre femme : Veronica Franco. La fameuse courtisane de Venise fit chavirer le cœur d’un certain Roi de France : Henry III… Celle-là même à qui Michèle Teysseyre consacrera un roman à succès “Moi Veronica Franco courtisane à Venise”** qui obtiendra le prix de la ville de Toulouse.
En fait, “Musique pour une courtisane vénitienne” a pris inconsciemment sa résonance, sa raison d’être au printemps 2008, à Saint Pierre des Cuisines, où déjà de nombreux initiés étaient venus découvrir l’association les Amis de la Villa Médicis, prendre conscience de son objet comme de sa dimension culturelle à travers un autre concert-spectacle “Escales Romaines ou 200 ans de création musicale à la Villa Médicis”.

Une première mondiale…

Alors ce 18 mai à 20h30, dans ce cadre exceptionnel de l’Auditorium, un nouveau rendez-vous est proposé pour, osons le dire, assister et “Vivre”, la première mondiale de “Musiques pour une courtisane vénitienne”. Une création, de l’Ensemble Ritratto dell’Amore***, inspirée du roman de Michèle Teysseyre. Un concert spectacle mis en scène par Jean Denis Monory ; avec entre autres Sara D’Amario, comédienne et Veronica Onetto, soprano.
Comme nous le confieront Marie José Bourgeois-Ferrero et Michèle Teysseyre, cette création mêle l’œuvre littéraire, la mise en scène, la découverte et l’interprétation de partitions musicales inédites pour nous transporter grâce à la courtisane la plus célèbre de son temps, dans une Venise à son apogée. Ainsi, dans son roman, Michèle Teysseyre nous présente Veronica Franco comme «une  voix si juste, si convaincante, si fascinante, qu’elle a intéressé lecteurs et médias mais aussi d’autres artistes». Alors, pour cette soirée inédite, l’ensemble musical aura voulu aller encore plus loin pour l’enrichir, révéler plus profondément encore la personnalité, l’aura de cette femme hors du commun, une féministe avant l’heure, d’une étonnante modernité. Elle était à la fois séductrice et frondeuse, fragile et courageuse. L’occasion aussi, pour les Toulousains de découvrir la comédienne Sara D’Amario qui elle aussi à l’apogée de son art, saura avec une rare passion et talent donner vie, donner chair à cette idéaliste qu’était Veronica Franco, nous fera imaginer son environnement artistique et humain, pour nous révéler «la Sérénissime à son apogée» !

 

La Venise du siècle d’Or…

Marie José Bourgeois-Ferrero, nous définira encore plus cette représentation inédite, d’une durée de 90 minutes environ divisée en deux parties, qui «plonge le spectateur dans l’univers sonore, chromatique et poétique de la Venise du Siècle d’Or». La musique est essentiellement tirée du vaste répertoire vénitien du XVIe siècle. Certaines pièces sont des “tubes” de l’époque, d’autres ont été reconstituées grâce aux recherches musicologiques de l’Ensemble Ritratto dell’Amore. Quant à la trame narrative, on la doit à l’ouvrage de Michèle Teysseyre avec des extraits inédits de l’œuvre poétique et épistolaire de Veronica Franco traduits en français par l’auteur. Pour Serge Gamelin, Président de l’association des Lion’s Toulouse Nations : «A travers cette œuvre c’est la vie musicale vénitienne qui est enfin révélée à l’authentique avec ses salons musicaux, ses “académies”, que l’on appellerait aujourd’hui des “laboratoires d’idées nouvelles”. Des lieux, des moments où aristocrates, érudits, artistes et courtisanes se retrouvaient pour discuter, s’instruire, faire de la musique et se distraire pour donner naissance à des œuvres majeures…». Pierre Perez, Président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat 31, partenaire de l’événementiel, nous rappelle qu’en juin 2010, l’Italie fêtera les 150 ans de sa réunification : «Pour moi, entre ombres et lumières, séduction et engagements, l’itinéraire de la courtisane Veronica Franco, va se confondre peu à peu avec celui de la cité. Cinq siècles plus tard, “Musiques pour une courtisane vénitienne” nous convie à un voyage poétique et musical des plus rares qui nous invite à la découverte originale de son temps ; mais pas seulement. Car on y trouve aussi et déjà, une dimension humaniste qui y puisera plus tard ses forces et racines. Mais surtout, comme l’a voulu Marie José Bourgeois-Ferrero, à l’origine de la création de l’association “les amis de la Villa Médicis”, revivre et pérenniser à travers ces rencontres musicales et théâtrales à l’auditorium Saint Pierre des Cuisines des moments rares de la culture européenne». Alors, le 18 mai prochain soyons convaincus que la voix de la courtisane Veronica Franco prendra toute sa dimension artistique et probablement même plus, pour le plaisir de tous.

Elodie Gallego-Parissenti

* Spectacle réalisé grâce à l’Association des Amis de la Villa Médicis et du club Lions Toulouse-Nations. Au bénéfice et au profit de l’association L’Enfant bleu.
*** Clairsud Editions 2007 – Grand Prix de la ville de Toulouse
“Cercle Gourmets des lettres”
*** L’Ensemble Ritratto dell’Amore (Rachel Vallez : flûte à bec, Véronique Barbot : clavecin, Tormod Dalen : basse de violon, associés ici à Thomas Dunford, luth) a été créé par Tormod Dalen : violoncelliste.

Les Amis de la Villa Médicis
35, rue de la Colombette  
31000 TOULOUSE
Téléphones 05 61 62 99 94
Fax :  05 61 99 38 91


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.