L’appel du JT : Une nécessité, la Laïcité

 

la main de marianneNous avions annoncé la couleur lors du lancement du « nouveau Journal Toulousain » ; nous sommes un journal citoyen, les deux pieds dans la cité. Notre rédaction fait donc le choix de s’engager sur un certain nombre de sujets qui font notre société, la Laïcité étant pour nous une priorité.

Ce thème est plus que jamais d’actualité. Ce qui était le ciment d’un vivre ensemble propre à notre pays, est en train d’exploser en plein vol. Certains en font même tristement un argument électoral.

Face à ce constat, votre hebdo a décidé d’éveiller les consciences sur le sujet, d’annoncer ce qu’il défend et d’ouvrir le débat.

Afin de relayer cette nécessité de défendre une Laïcité qui fait partie intégrante de notre A.D.N, voici une lettre qui retranscrit notre message. Certaines personnalités toulousaines l’ont déjà signée … Maintenant à vous de jouer ! Connectez-vous sur notre site web, signez et apportez vos commentaires. La Laïcité est l’affaire de tous.

 

 

Voici notre lettre :

“Saisir l’occasion de se réconcilier avec son temps”

Jean Jaurès, aujourd’hui disputé par tous, voyait dans l’idée de laïcité la possibilité d’accrocher un monde en marche. C’est pour cette raison que nous pensons qu’il est nécessaire de s’impliquer, de rappeler et de porter l’idée fondatrice de laïcité, aujourd’hui mise à mal, pour ne jamais oublier ce qui devrait être le ciment de notre vivre ensemble.

« La démocratie n’est autre chose que l’égalité des droits. Or, il n’y a pas égalité des droits si l’attachement de tel ou tel citoyen à telle ou telle croyance, à telle ou telle religion, est pour lui une cause de privilège ou une cause de disgrâce. »

Jaurès portait l’idée d’un refus d’une quelconque influence du monde religieux sur la vie publique. Il portait également l’idée d’une « laïcité inclusive », refusant « tout ce qui pourrait ressembler à une atteinte au libre exercice des cultes ». Veiller à ce que le religieux reste dans le domaine de la vie privée et se battre pour refuser toutes les stigmatisations, tous les communautarismes et ainsi pacifier les relations entre les citoyens de la République.

Nous devons donc nous battre aujourd’hui pour refuser tout retour en arrière sur des idées portées par les progressistes du début du siècle dernier. Construire ensemble l’avenir de notre agglomération loin du tumulte de la haine et des appels à construire encore et toujours de nouveaux murs, quand nous souffrons aujourd’hui du manque de ponts. Si nous nous engageons aujourd’hui, c’est pour imaginer le monde de demain, dans la métropole de demain, avec TOUTES et TOUS. Quand les appels à la division se multiplient, nous pensons que notre devoir est de porter avec vous un verbe libre et indépendant au service de ce qui fait le ciment de notre République … Vivre ensemble, tous ensemble.

Car tel est l’enjeu. Apprendre à respecter l’autre pour ce qu’il est. Apprendre à l’écouter. Travailler encore et encore au vivre ensemble.

Le combat est difficile, et nous impose un travail sur soi de tous les instants. Je te considère, tu me considères.

La Laïcité est donc un apprentissage.

Nous vous engageons à prendre ce chemin-là, celui de la tolérance. Notre Toulouse, notre métropole, n’en ressortiront que plus grandes.

Tous ensemble, portons cette valeur.

 

Voici la liste des signataires :

La rédaction du Nouveau Journal Toulousain, Jean-Paul Bouche (avocat au barreau de Toulouse, vice-président du think tank Génération Cap Toulouse), Philippe Bapt (vice-président du PRG 31), François Briançon (élu à la mairie de Toulouse et à la métropole, PS), Sonia Guillemet (médiatrice de quartiers), Patrick Jimena (conseiller général Hte Garonne, EELV), Pierre Juston (membre du PS 31 et du collectif Casa Nova Toulouse Métropole), Françoise Laborde (sénatrice de la Hte Garonne et adjointe au maire de Blagnac, PRG), Frédéric Lacaze (président départemental de Force européenne démocrate – UDI), Nicolas Lafforgue (chanteur du groupe Bruit qui Court, président de l’association des lecteurs du Journal Toulousain), Gabriel Maffre (professeur et auteur), Nadia Martinez ( comédienne et humoriste), Laurence Massat Guiraud-Chaumeil (déléguée départementale Haute-Garonne de l’UDI, conseillère régionale Midi-Pyrénées), Stéphane Piquemal (secrétaire général adjoint UNSA Mairie-Métropole), Gilles Ramade (homme de théâtre), Gérard Soulier (Conseiller de l’Ordre du Grand Orient de France)

Découvrir notre dossier Laicité :

http://www.lejournaltoulousain.fr/societe/dossier-laicite-le-defi-du-vivre-ensemble-36876



2 COMMENTAIRES SUR L’appel du JT : Une nécessité, la Laïcité

  1. Gabriel Maffre dit :

    Professeur et auteur

  2. Marc HABIB dit :

    Merci pour toutes ces infos !

    Bien à toi,

    Marc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.