L’appel des élus régionaux « Verts » depuis Toulouse

Les élus régionaux EELV (Europe écologie Les Verts) ont tenu mardi dernier leur rencontre annuelle à Toulouse. Un rendez-vous qui s’est donc tenu en pleine tourmente Cahuzac, en présence de Pascal Durand (secrétaire national) et de José Bové (député européen.) Ce dernier a d’ailleurs profité des micros tendus pour alerter sur la question des conflits d’intérêts, « c’est le dossier qui empoisonne la vie politique française et européenne. Il y a trop de passerelles entre le monde politique et le monde de l’entreprise. Il faut aujourd’hui mettre un terme définitif à cette relation. » Même son de cloche chez Pascal Durand, avec une critique acerbe adressée au personnel politique : « Cette consanguinité au niveau des élus, c’est une honte ! » Le message porté par ces élus écologistes est aussi de profiter de ces crises morale et surtout économique, pour prioriser les dossiers en cours. Parmi eux le fameux aéroport de Notre-Dame-des-Landes cher au premier ministre : « Il serait habile, au vu du contexte, que le gouvernement dise que ce dossier n’est plus une priorité. Je ne crois d’ailleurs pas que Jean-Marc Ayrault ait envie d’un nouveau front de révolte… Je suis donc optimiste » a lancé José Bové. Autre dossier, même argument, avec la question de la LGV Bordeaux-Toulouse : « Avec la crise que nous traversons, le coût d’un tel projet est scandaleux au vu du gain de temps estimé. Nous continuons donc de défendre l’idée d’un aménagement par l’existant » revendique Guillaume Cros, président du groupe EELV à la région Midi-Pyrénées. Les écologistes tenaient à défendre leur point de vue toujours un brin provocateur, toujours en marge de la ligne élyséenne, mais tout en déclarant par messages interposés, qu’il vaut toujours mieux peser de l’intérieur pour faire infléchir une ligne politique. Comme pour défendre la présence de leurs deux ministres au sein du gouvernement Ayrault, ou pour soutenir l’action de leurs groupes parlementaires. La touche finale est même constructive, « il faut revitaliser la démocratie » a déclaré Alexandra Cusey, présidente du groupe EELV en Rhône-Alpes.

Thomas Simonian



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.