La semaine des solutions de votre hebdo

Semaine sol 1 Fast Food @DRFast-food autrement

Toulousaine de 32 ans, Marie compte ouvrir en septembre le premier établissement de restauration rapide bio, vegan et sans allergène. L’idée lui vient de son fils, Lucas, allergique à de nombreux produits. Consciente que manger sur le pouce n’est pas chose aisée pour les personnes dans le même cas, elle propose une solution alternative, des plats sains, équilibrés et adaptés, mais qui ne sont bien sûr, pas réservés aux allergiques et intolérants alimentaires. Pour voir son projet « Lucas & Marie sans-gênes » aboutir, elle a lancé une opération sur la plateforme de financement participatif KissKiss BankBank et a été aidée par l’Adie, l’association pour le droit à l’initiative économique.

www.kisskissbankbank.com/lucas-marie-sans-genes
A vos pédales

Recharger son téléphone ou son ordinateur va devenir plus facile à partir de février 2016. En effet, la SNCF prévoit d’équiper la gare Matabiau de Toulouse de « We Bike », un système de vélos qui permettent de recharger téléphones et autres appareils électroniques. Les usagers pourront ainsi, grâce à l’énergie de 220 volts produite en pédalant, recharger leurs appareils de 15% en seulement dix minutes, autant que sur secteur. Cette technologie déjà existante se retrouve dans certaines gares, notamment celle de Tarbes dans la région.

 

©DR
©DR

Ville verte

Ce jeudi 4 février à 16h à Saint-Orens, l’adjointe au maire en charge du développement durable Élisabeth Toutut-Picard, participera à la plantation d’un arbre. Cette action s’intègre dans le cadre de l’opération « One heart, one tree – Mondouka », qui s’est déroulée du 29 novembre au 3 décembre 2015 à Paris, pendant la Cop21. Toulouse Métropole a lancé un programme de plantations d’essences végétales auquel 15 communes participent. 19 arbres ont déjà été plantés, soit un dans chaque mairie de quartier.

www.1heart1tree.org
Courir sans crainte

C’est une entreprise toulousaine qui en a eu l’idée : l’application Womenrun, disponible gratuitement sur smartphones, vise à permettre aux femmes d’aller courir en toute sécurité. Un simple clic sur le bouton « alerte » de l’application déclenche une alarme. Un mail ou SMS est envoyé à tous les proches enregistrés, leur communiquant les coordonnées GPS, le numéro d’urgence à faire (911) et celui d’une personne à contacter. Les autres utilisateurs de Womenrun peuvent également voir l’alerte dans un rayon d’1km. Depuis son lancement en octobre dernier, près de 1000 utilisateurs, en majorité des femmes, ont téléchargé l’application.

www.womenrun.net



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.