La formation du Stade Toulousain

Comment ne pas parler du rugby ? En effet, le Stade Toulousain est la fierté de la ville. Le club est même l’ambassadeur numéro un de Toulouse à travers l’Europe … Cherchez les commerces et les bureaux où la photo officielle du XV rouge et noir n’est pas présente. Il y a presque un réflexe identitaire à faire référence au club des Dusautoir, Médard, Clerc et autres Mc Alister. Pourtant, tout ne s’est pas fait en un seul jour… Il en a fallu du temps pour devenir aujourd’hui la référence en termes de rugby-business. Cette réussite s’appuie avant tout sur une régularité exceptionnelle de résultats forte d’une politique de formation qui a fait école. Depuis sa création en 1988, on est en droit de se demander si ce centre n’est pas en fait une école de stars : Jérôme Cazalbou, Frédéric Michalak, Maxime Médard, Clément Poitrenaud ou Jean-Marc Doussain en sont tous issus. Mieux, des joueurs internationaux évoluant aujourd’hui sous d’autres cieux tels Fabien Barcella, Benoît Baby, Julien Candelon ou Maxime Mermoz ont aussi été formés à Toulouse.

Comment expliquer ce succès ? Le Stade Toulousain a été le premier club français à se doter d’outils professionnels dignes de ce nom, et d’un centre de formation ambitieux, mais surtout qui ne s’est pas cantonné à la seule volonté de faire éclore des champions (comme cela est trop souvent le cas dans le football notamment). C’est avec cet objectif-là de ne pas occulter le volet pédagogique, qu’un partenariat privilégié s’est noué avec l’Université Paul Sabatier. La réussite universitaire des futures vedettes de la planète ovale est donc un pan de la formation made in Stade Toulousain. Une griffe. Dirigé aujourd’hui par l’ancien international Michel Marfaing, ce centre peut être fier de ses statistiques : 146 joueurs formés dont 53 ont été depuis champions de France en Top 14, et 56 sont devenus internationaux. Soyons donc tranquilles… Les rouge et noir n’ont pas fini de gagner !

Thomas Simonian



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.