Journées de l’archéologie 7, 8 et 9 juin: Réveillez l’Indiana Jones qui sommeille en vous !

Les Journées Nationales de l’Archéologie sont l’occasion, pour le grand public, de découvrir la richesse de notre patrimoine archéologique. Organisé par le Ministère de la Culture et de la Communication et coordonné par l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP), l’événement propose, pour cette quatrième édition, 1070 manifestations dans 506 sites, mais aussi 60 « portes ouvertes » sur des chantiers en cours de fouilles. En Midi-Pyrénées, 50 initiatives sont organisées sur les 21 lieux à visiter. L’opportunité idéale d’explorer les pépites archéologiques de la Haute-Garonne mais aussi toulousaine vous est donnée. Voici le moment pour tous, le temps d’un week-end, de réveiller l’Indiana Jones qui sommeille en nous !

Discipline mystérieuse et passionnante, l’archéologie fascine les petits comme les grands. Régulièrement, dans tous les recoins de France, des vestiges d’antan refont surface et nous livrent de précieux enseignements sur ces anciennes civilisations qui font notre histoire. Toulouse ne fait pas exception et regorge de trésors souterrains. Ne dit-on pas communément qu’ici, dans la ville rose, on risque à chaque coup de pelle de tomber sur des ruines ! A l’exemple récent des découvertes d’éléments datant de la période néolithique mise  au jour sur le site de Niel, du château Narbonnais lors de la reconstruction du Palais de Justice, de l’amphithéâtre gallo-romain à Ancely, ou encore de la nécropole antique découverte sous le parking de l’Université de l’Arsenal pour ne citer que celles-ci ! Nul doute que Toulouse n’a probablement pas encore livré tous ses trésors enfouis et que les archéologues de l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP) ne manqueront pas de travail. L’organisme public qui assure la détection et l’étude du patrimoine archéologique réalise chaque année plus de 2 000 diagnostics archéologiques, environ 300 fouilles de site et compte 2 000 collaborateurs et chercheurs.

Plus d’infos : inrap.fr

 

 

Des chantiers ouverts aux bénévoles

 

Chaque année, le Ministère de la Culture et de la Communication propose une liste des chantiers de fouilles archéologiques autorisées par l’Etat et ouverts aux bénévoles. Cette liste est régulièrement mise au jour. Actuellement dix chantiers sont proposés en Midi-Pyrénées, plus précisément en Ariège, Aveyron, Gers et Lot.

Plus d’infos : culture.gouv.fr

 

A Toulouse

Au musée Saint Raymond

Ce massif édifice classé monument historique depuis 1975 abrite une collection d’objets de la fin de l’Empire romain, ainsi qu’une impressionnante collection de bustes romains découverts dans le site des ruines de la Villa Chiragan à Martres-Tolosane. Plus de 1000 pièces apportent témoignage de la vie de nos ancêtres. Lors de sa rénovation à la fin du siècle dernier (1999) une nécropole paléochrétienne datée des IVème et Vème siècles a été découverte. Cet espace exceptionnel se situe donc dans le sous-sol du musée Saint Raymond et se visite. Vous y découvrirez un four à chaux et des sarcophages. Le bâtiment doit son nom à Raymond Gayrard. Au XIIème siècle ce chanoine de la Basilique Saint Sernin fonda à cet emplacement un hôpital réservé aux pauvres et aux pèlerins de la Via Tolosa du chemin de Saint Jacques de Compostelle.

Le musée est ouvert samedi et dimanche de 10h à 18h. Un atelier « Passe ton diplôme d’archéologue » est proposé aux enfants samedi de 14h à 16h.

Plus d’infos et renseignements : saintraymond.toulouse.fr

Du côté du musée Georges Labit

Un musée qui porte le nom du grand voyageur et ethnologue à qui nous devons une des plus belles et anciennes collections d’Art oriental, mais aussi égyptienne. Dans le cadre des Journées Nationales de l’Archéologie, ce lieu d’exception accueille trois conférences gratuites destinées au grand public :

  • La momie d’In-Amun-nays-nebou : l’imagerie scientifique au service de l’archéologie (samedi 10h30-12h30)
  • Auguste Mariette : l’archéologue le plus aventurier de l’égyptologie (samedi 15h-17h),
  • Archéologie de Mongolie : Xiongnu, le premier empire des steppes (dimanche 15h-17h).

 

Le musée Georges Labit se situe sur les bords du Canal du Midi, 17 Rue du Japon, à proximité du Pont des Demoiselles. Ouvert de 10h à 18h.

 

 

 

 

 

En Haute-Garonne

 

A Montmaurin, une villa gallo-romaine

C’est sur cette commune commingeoise qu’une des plus vastes villas gallo-romaines de la Gaule Aquitaine a été mise à jour. Une immense exploitation agricole y était implantée depuis le premier siècle après JC. La villa de Montmaurin est classée « monument historique » depuis 1949, le Centre des monuments nationaux en assure la gestion. Le site est ouvert au public et un musée rassemble de nombreux objets découverts lors des fouilles. A l’occasion des Journées Nationales de l’Archéologie, une exposition sur « Les métiers de l’archéologie » et une visite guidée « La vie quotidienne dans l’Antiquité » sont proposées au public.

A Rieux-Volvestre, l’archéosite du village gaulois

 

Le Village Gaulois est une reconstitution grandeur nature d’un site typique de la période gauloise. Sur neuf hectares, on y découvre les us, coutumes, outils, ustensiles et mode de vie des hommes qui vivaient au deuxième âge du fer, entre 450 et 52 avant JC. A l’occasion des Journées Nationales de l’Archéologie, le Village Gaulois prévoie un programme spécial pour les visiteurs et présente des réalisations et reconstitutions d’objets exceptionnels. Le site est ouvert samedi et dimanche de 14h à 18h (le vendredi est consacré aux scolaires). Ferronnerie, vannerie, poterie et tissage, l’artisanat gaulois n’aura plus de secrets pour vous !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.