Une journée d’éveil à la permaculture

FERTILISER – Pour parler de permaculture, rien de mieux que de mettre la main à la pâte. C’est ce que propose l’association Caracole avec la journée Perm’Acollade. Une occasion de découvrir ce qu’est vraiment cette technique agricole en vogue. Maylis Jean-Préau

permaculture
© DR

Des ustensiles, des légumes et de l’huile de coude. Voilà les ingrédients de la journée organisée par l’association Caracole, le 11 novembre, à la Maison de l’économie solidaire de Ramonville. Petits et grands peuvent participer à un atelier de cuisine autour d’un produit de saison. À moins qu’ils ne montrent leurs talents créatifs à l’atelier Dessines ton automne. De façon ludique, Caracole invite ainsi les Toulousains à s’intéresser de plus près à la nature et à l’agriculture. Après les travaux pratiques, place à la théorie avec la projection de ” L’éveil de la permaculture “, film réalisé par Adrien Bellay, et suivi d’une table ronde avec Pierre Besse, l’un des précurseurs de la permaculture dans la région. Inconnue en France il y a quelques années, la permaculture a aujourd’hui le vent en poupe.

Prendre soin de la nature et de l’Homme

 

Elle est née dans les années 1970 en Australie a pour objectif de prendre soin de la nature et de l’Homme. Comment ? « En concevant des lieux de culture autosuffisants qui s’inspirent des écosystèmes », explique Mirandava, permaculteur à Plaisance-du-Touch, formé par Pierre Besse. Pour autant, cette technique respectueuse de l’environnement et productive « n’est pas une solution universelle, mais l’une des solutions qui fonctionne en agriculture», prévient-il. Car pour réussir dans le domaine, il faut d’abord faire «une révolution intérieure et avoir la volonté de diminuer ses dépenses et non pas de gagner de l’argent », précise Mirandava. Bonne nouvelle, si la permaculture n’est accessible qu’à ceux qui croient vraiment en la décroissance. « Elle existe partout dans le monde », se réjouit-il. Même aux portes de Toulouse !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.