Jean-Jacques Mirassou tire sa révérence

Fraîchement élu sénateur de Haute-Garonne, l’indéboulonnable socialiste Jean-Jacques Mirassou a décidé de rendre son siège au Conseil Municipal pour remplir pleinement ses nouvelles fonctions. Ironie du sort, il quitte le Capitole alors qu’il vient d’accéder pour la première fois en plus de vingt ans à un siège d’élu de la majorité ! Durant la campagne municipale, Jean-Jacques Mirassou avait déclaré être «impatient de voter enfin un budget toulousain». Il laissera désormais ce soin à Michel Pech, son successeur au Capitole.
 


Mais ce militant de la première heure ne pouvait pas quitter le conseil municipal sans une dernière pirouette. Lors de la séance de vendredi dernier, il a tenu à prendre la parole pour une ultime déclaration : «C’est enfin l’épilogue de 20 ans de vie communale. Le conseil municipal est une formidable école politique où j’ai eu l’opportunité de me faire entendre sans jamais transiger avec mes convictions. L’administration municipale a toujours su se mettre au service de la population, au-delà des couleurs politiques. Ceci n’est pas un testament politique car vous gagnez un sénateur indéfectiblement toulousain ! Je souhaite bon vent à la nouvelle majorité», avant d’ajouter à destination de l’opposition : «Courage, 37 ans, ce n’est pas si long !» Et Pierre Cohen de conclure : «Jean-Jacques Mirassou a ouvert la voie dans laquelle nous nous sommes tous engouffrés.» Cette séquence émotion du conseil municipal s’est soldée par une salve d’applaudissements nourris de l’ensemble de la majorité et de quelques membres de l’opposition.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.