Jean-Louis Chauzy : « Je ne suis pas un président d’opérette ! »

Par 90 voix sur 116 votants, Jean-Louis Chauzy a été reconduit, le 13 novembre, pour six ans à la tête du Conseil économique, social et environnemental régional (CESER). Il revient pour le Journal Toulousain sur sa mandature depuis 1992 et sur les chantiers à venir.

A ce jour, quelles sont vos plus belles fiertés à la tête du CESER ?

Depuis 1992, je retiens la bataille en 1994-1995 qu’on a engagée sur l’enseignement supérieur et de la recherche : dans ces années-là, le sujet était tabou hors Toulouse, en parler c’était accepter d’être considérés comme des martiens ! Nous avons également réhabilité l’industrie chimique et l’industrie tout court… si aujourd’hui tout le monde la défend, nous avons eu pendant longtemps le vertige de la solitude.

Quels sont les gros dossiers de la prochaine mandature ?

Le combat sur les infrastructures de communications que l’on mène aux côtés du président Malvy car la région n’est pas au bout de son retard, ni pour le TGV ni pour les routes. Il faut également garder la mobilisation pour le financement de la LGV et le désenclavement des bassins de l’emploi : Castres, Rodez, Auch etc. Comment peut-on avoir 230 000 demandeurs d’emploi et 80 000 postes de travail disponibles ? L’orientation, la formation, l’alternance, c’est un vrai challenge : le voilà notre chantier !

Vous étiez le seul candidat à votre succession, une explication ?

Je pense avoir réussi à fédérer tous les milieux : économique, industriel, syndical, ONG, malgré leurs divisions. Je ne suis pas un dirigeant de tout repos, je ne suis pas un président d’opérette, je prends ma part de travail je fais un tour de cadran par jour depuis 20 ans. Cela m’est reconnu et je suis respecté pour ces raisons. J’ai aussi le courage d’assumer des positions publiques difficiles au nom des miens. Je suis un peu l’empêcheur de tourner en rond…

Propos recueillis par Aurélie Renne



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.