«J’arrive à un tournant»

Après un tour du monde et un disque d’or,le célèbre DJ Martin Solveig revient avec “C’est la vie”, son troisième album… et un concert gratuit à Toulouse dans le cadre du Ricard S.A. Live Music.

 
Martin, êtes-vous heureux de vous produire à Toulouse ?
C’est un grand honneur pour moi de venir dans cette belle Ville rose et de jouer place du Capitole, un lieu magnifique et chargé d’histoire.

Avec ce concert, vous allez pour la première fois vous produire sur une scène avec un groupe…
J’aime les challenges et les choses nouvelles. Pour moi, c’est l’occasion d’une ouverture médiatique à un public plus large que celui des boîtes de nuit. J’ai donc élaboré des propositions scéniques qui peuvent plaire aux plus jeunes qui n’ont pas accès aux discothèques, comme aux plus vieux qui ne veulent plus s’y rendre. Concernant le programme de la soirée, je tiens à garder un peu de surprise mais ce que je peux dire, c’est que ce sera un vrai live avec des musiciens. Les anciens morceaux que les gens ont l’habitude d’entendre seront réarrangés et c’est également l’occasion de jouer certains titres de mon nouvel album.

Justement, pouvez-vous nous en dire plus sur ce nouvel opus (dans les bacs le 2 juin prochain) ?
Il s’agit de mon troisième album que j’ai mis un an et demi à réaliser. Le single éponyme “C’est la vie” en a été le déclencheur. Pour moi, c’est un disque de renaissance car, après 10 ans de DJ production, j’avais besoin de me réinventer et de prendre une direction artistique précise. Les morceaux sont beaucoup plus pop et électro, avec une ligne conductrice, alors que jusqu’à maintenant, j’avais tendance à partir dans des styles musicaux différents dans un même album.

 

Prendre des risques

Pourquoi ce titre “C’est la vie” ?
C’est justement parce qu’il évoque le premier degré de la naissance et de la renaissance. J’arrive à un tournant de mon parcours musical et j’ai décidé de prendre des risques. Tans pis si ça ne marche pas, “c’est la vie”.

Les Maroon 5 font aussi partie du concert. Que ressentez-vous à l’idée de côtoyer ce groupe pop-rock très populaire ?
C’est très important pour moi et c’est un grand honneur de me retrouver avec des artistes aguerris à la scène comme eux. Mais je suis surtout fier de pouvoir faire découvrir une jeune chanteuse, Lizzie, qui interprètera l’un de ses titres avec mes musiciens. Je ne suis pas en position de donner des conseils car je n’ai pas d’expérience de la scène mais j’espère qu’on pourra discuter ensemble.

Depuis plusieurs années, les DJ’s ont de plus en plus de succès auprès du public et sur les ondes. Comment expliquez-vous cet engouement ?
C’est la musique qui conditionne le succès. Je crois qu’à moment donné, les DJ’s ont dû prouver qu’ils étaient capables de faire de la musique pour tout le monde. Nous avons juste eu la chance que les radios nous suivent et prennent le risque de nous diffuser.

Vous avez un parcours musical assez particulier. Comment passe-t-on du chant dans une chorale aux platines ?
Les deux n’ont pas de rapport, le seul facteur commun est la musique. Ces deux expériences font partie de ma vie et se sont succédé, tout simplement. Même si le parcours est quelque peu iconoclaste ! Mais je pense que la musique classique me sert dans ce que je fais actuellement.

 

Propos recueillis par Sophie Orus

Martin Solveig + Maroon 5
Concert gratuit
vendredi 30 juin
Place du Capitole


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.