Interview décalée Yves Lignon


Mathématicien de formation, Yves Lignon est plus connu sous les traits d’un spécialiste du paranormal qui ne garde pas longtemps sa langue dans la poche quand il s’agit de dénoncer charlatans et autres médiums profiteurs. Il en fait de même pour répondre à notre interview décalée…

 

La phrase que vous ne supportez pas d’entendre ?

« Napoléon est un grand personnage historique », parce que ce n’était qu’un génie militaire.

 

Un cauchemar qui a hanté vos nuits ?

Voir sortir les revolvers quand on parle de culture.

 

Quel est votre plus beau souvenir denfance ?

Le retour en Occitanie de ma famille (« exilée » à Paris). J’avais 10 ans.

 

Votre plus grosse gaffe ?

Avoir fait sauter le standard téléphonique de l’Université le jour où j’ai annoncé que le plus grand voyant du monde recevrait dix personnes, et pas onze, dans mon bureau. Ce voyant était en réalité un ami journaliste et il s’agissait d’une expérience de sociologie bien entendu.

 

Votre plus grande peur ?

Pendant un match de rugby entre étudiants. Parce que je suis de petite taille, je jouais à l’aile et la première fois que j’ai eu la balle, j’ai vu foncer vers moi ce que j’ai pris pour deux clones de Walter Spanghero. J’avais tort, la taille y était mais pas le talent.

Votre plus belle expérience ?

Ma vie de couple depuis 37 ans.

 

Votre plus gros fou rire ?

à répétition devant les grands films de Laurel et Hardy.

 

Quelle est votre émission TV préférée ?

Le film de 20h45 sur Ciné Classic ou sur TCM.

Et celle que vous détestez ?

Toutes celles que je ne regarde pas (réponse empruntée à La Palice).

 

Quest-ce qui vous fait rire ?

Les gens qui se prennent pour de grands sages ou de grands savants quand on les interroge pour un micro-trottoir.

Quel est votre péché mignon ?

écouter du jazz (beaucoup), du Bach (autant), lire (énormément)  et fumer (raisonnablement) la pipe ne sont pas des péchés… même mignons.

 

La pire soirée que vous ayez connue ?

Il y en a beaucoup. Toutes celles où, prenant prétexte de ma petite notoriété d’universitaire de province, on m’invite en me prenant pour le gagnant d’un jeu de télé-réalité.

Le pire cadeau que vous ayez offert ?

Je n’offre rien aux gens que je n’aime pas. Si je me trompais dans mon choix, ils risqueraient d’être contents.

 

Votre restaurant toulousain préféré ?

Aujourd’hui Le Nem, avenue des états-Unis. Dans mes souvenirs de jeunesse, la Brasserie des Américains.

Quelle est la chanson que vous aimez fredonner  sous la douche ?

Je chante tellement faux que je me tais sous la douche pour ne pas faire peur au jet d’eau.

 

Quel est votre gadget préféré ?  

Mon couteau suisse. Il n’est ni jetable, ni à recharger au mauvais moment.

Quel est votre destination préférée ?

Londres, Paris, Bruxelles, Montréal. Surtout pas le bout du monde en voyage organisé.

 

Quel est votre animal préféré ?      

Le Marsupilami (merci Franquin).

 

/Si la fin du monde approchait, que vous empresseriez-vous de faire ? 

Choisir le disque de Louis Armstrong que je vais écouter pour la dernière fois.

 

Propos recueillis par Séverine Sarrat



2 COMMENTAIRES SUR Interview décalée Yves Lignon

  1. Mouret dit :

    Connait un rayon sur Rennes Le Château

  2. Desman dit :

    Pas besoin d’en lire plus pour voir que manifestement ce monsieur ne connait rien à l’Histoire. Napoléon a mis en place notre système administratif, notre système d’études supérieures, notre code civil, il a inventé les préfets, etc. Et il a même réussi à exporter durablement ce modèle français dans différents pays européens.
    Et si certaines institutions ne fonctionnent plus très correctement 200 ans plus tard, la faute en incombe surement à ses successeurs qui n’étaient pas (et ne sont toujours pas) aussi inspirés que l’était ce grand homme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.