[Interview décalée] Christophe Vidal

Christophe Vidal Copyright Jean ChiscanoMaire de la Nuit de Toulouse, il est aussi président de l’association Toulouse Nocturne et éditeur du magazine Minuit. Il vient de publier le guide de prévention des risques « Toulouse en mode nuit » tiré à 100 000 exemplaires que les Toulousains pourront feuilleter, tout comme son interview… décalée !

 

La dernière fois que avez susurré des mots bleus à quelqu’un ?

Une nuit, le bleu à l’âme à New York. Il était 5 heures, la ville s’éveillait. J’avais diné chez des amis à Brooklyn. Nous étions une dizaine dont Stella sur qui j’avais renversé mon verre de vin. Nous nous sommes évadés à minuit vers le quartier de Greenpoint sur une bicyclette bleue. Je lui ai dit : « tu es une évidence ». Elle me cita Spinoza : « Une véritable évidence est ce dont tu ne peux pas douter ». Alors, je lui ai enlevé ses doutes en lui imposant le grand bleu avec mes lèvres.

 

Quelle note mettriez-vous à votre physique ? (sur 20)

Exercice de notation vain. Je n’ai qu’un simple miroir de poche pour me raser et j’ai toujours la tête droite. Dans mon beau miroir, je note plutôt la profondeur de mes pensées et de mon engagement pour la politique de notre ville la nuit au sens de  « civilité ».

 

En amour, quel est le secret de l’harmonie ?

La vérité si je mens.

 

Et la fausse note qui peut tout gâcher ?

Je t’aime moi non plus.

 

Quel est le compliment qui vous a le plus touché ?

Un soir sur une scène, mon éminence grise devint l’éminence rouge en me déclarant : « Monsieur le maire de la Nuit est beau, Monsieur le maire de la Nuit est grand, Monsieur le maire de la Nuit est indispensable », suivi de l’estocade : « tu es escroc », et ce devant un parterre de plus de 200 personnes.

 

Quel est votre principal défaut dans la vie tous les jours ?

Je ne vous ferai pas de confidences, même sur l’oreiller.

 

Avez-vous déjà menti sur votre âge ?

Je n’ai pas besoin de me déguiser. Mentir sur son âge est le signe d’une fragilité narcissique. De toute façon avec le temps va, tout s’en va, on oublie le visage et l’on oublie la voix. Le cœur, quand ça bat…

 

La question qu’on ne vous a jamais posée mais à laquelle vous aimeriez répondre ?

Je vous en pose des questions moi ?

 

Quelle est la dernière personne que vous vous êtes mise à dos ?

Toujours la nuit. Un coup de gueule contre trois jouvenceaux aficionados du demi, urinant dans l’ascenseur du métro Capitole.

 

Avec qui aimeriez-vous échanger votre vie le temps d’une journée ?

Ma gourmandise et ma curiosité m’inciteraient à faire les prolongations au-delà de 24 heures dans la peau de John Malkovich, quatre personnages en un…

 

Quelle est la dernière chose que vous faîtes avant de vous coucher ?

On ne badine pas avec l’amour.

 

Pour vous, quel est le plus gros tue l’amour ?

Un mauvais aphrodisiaque.

 

L’objet personnel qui vous tient le plus à cœur ?

Mon cœur qui n’est plus à prendre.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.