Grand Toulouse; La nouvelle carte de la vitesse

A partir du 6 juillet, la limitation de vitesse change sur plusieurs portions de routes pour passer à 90 km/h. Il faudra lever le pied du champignon, d’autant plus que de nouveaux radars devraient être implantés sur les voies à risques.

 
Vous avez peut-être aperçu sur les panneaux d’information de la rocade, un avertissement important : à partir du 6 juillet, les habitudes des automobilistes devront changer. Depuis 2007 déjà, le périphérique toulousain est soumis à une limitation de 90 km/h sur l’ensemble de l’anneau. Dans le cadre du Plan de Protection de l’Atmosphère de l’agglomération toulousaine, la Préfecture de Haute-Garonne a décidé d’appliquer le même tarif aux voies d’accès reliant l’autoroute à la rocade. Ainsi, les automobilistes venant d’Albi, du Gers, de Colomiers, de Blagnac et de Portet devront lever le pied. Seule la rocade Arc-en-Ciel, dépendant du Conseil Général, demeure à 90 et la bifurcation de Roques à la barrière de péage de l’A64 passe de 130 à 110.
Cette mesure a pour objectif «une meilleure visibilité du trajet pour que passée l’autoroute, nous soyons à 90 partout», explique Anne-Gaëlle Baudoin-Clerc, sous-préfète de Haute- Garonne. «De plus, elle entre dans le cadre du développement durable et de la protection de l’atmosphère». En effet, depuis 2007, on assiste à «une baisse des effets polluants de 10 à 38 %». Contrairement aux idées reçues, le volume global des bouchons n’a pas augmenté malgré la chute moyen-ne de la vitesse des voitures de 10 km/h. Les radars automatiques y sont sûrement pour quelque chose : en 2008, celui des Ponts-Jumeaux a flashé 8 687 fois, celui de Croix-Daurade 19 279 fois, à la Cité de l’Espace 13 096 fois et à Rangueil 11 565. Entre 2007 et 2008, et la limitation à 90 sur l’ensemble du périph, les contraventions ont explosé sur les 4 radars. Du coup, l’accidentologie s’en ressent : entre 2005 et 2008, elle baisse de 37 % sur le périphérique contre seulement 12 % sur les routes départementales.

Sophie Orus


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.