Gastronomie Un vent d’est souffle sur Toulouse

Pascal Misiano

Vents d’Est est un nouveau restaurant qui vient d’ouvrir à Toulouse. Situé au 17 de la rue de la Colombette, l’établissement d’une capacité de 50 couverts, propose des spécialités alsaciennes dans une ambiance cosy et briques roses.

 

Martine et Pascal Misiano sont des gens comblés. Arrivés de leur Alsace natale en août dernier, ces amoureux de cuisine viennent d’ouvrir leur premier restaurant à Toulouse. «Notre fils, Tony, vit ici depuis six ans. Si nous avons décidé de nous lancer dans cette aventure, c’est grâce à lui. Nous avons pris goût à Toulouse et apprécions la gentillesse des Toulousains.» confie Pascal Misiano qui a par ailleurs travaillé pendant 24 ans à l’Unicef. Martine, son épouse et gérante est émue en ce jour d’inauguration car l’histoire de cet établissement est aussi liée à son frère, disparu l’an dernier. «Mon beau-frère était un artiste et possédait une librairie dans les Vosges qui portait ce nom «Vents d’Est». C’est donc un hommage que nous avons voulu lui rendre.» explique Pascal Misiano.

Au menu (entre 12.50 et 14 euros le midi, le soir à la carte), des spécialités alsaciennes bien sûr. Flammekueche au feu de bois, choucroute, baeckehoff (trois viandes marinées dans du vin, avec des légumes cuits dans une terrine), ou encore de la charcuterie. D’autres plats traditionnels, type terrine de foie gras, devraient suivre. «Nous voulons faire une cuisine sincère. Bien souvent les restaurateurs se font livrer la choucroute déjà cuite par exemple. Nous, nous la ferons de A à Z.» assure Pascal Misiano. Du fond de tarte pressé bio pour la flammekueche, au chou en passant par la charcuterie et la viande, le couple fait venir ses produits d’Alsace : «C’est important pour la qualité de nos plats.» dit-il. Et pour que la convivialité soit aussi au rendez-vous, ces restaurateurs veulent, le soir, donner au lieu, une ambiance plus festive, avec une tarte flambée et une «bonne bière, de Strasbourg elle aussi !» lance P. Misiano, qui voudrait mettre le jukebox au goût du jour en faisant «piloter la musique par les clients avec des I pads.»

D’une capacité de cinquante couverts, Vents d’Est sera ouvert du lundi au samedi avec des tentatives exceptionnelles le dimanche soir.

Claire Manaud



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.