G3G, une histoire …

Crée en 2002 par André Gérôme Gallego, Dirigeant du groupe de presse “Première réponse” et des Editions de l’Ixcéa dont elle est une filiale, la Galerie G3G se voit, en cette fin d’année 2009, prendre une dimension nouvelle.

 
A la base de cette évolution, la rencontre d’André Gérôme Gallego et de Marie Marcara, tout comme lui passionnée d’art et qui après avoir navigué pendant de nombreuses années dans les milieux associatifs où elle s’est tout naturellement initiée à la peinture, a décidé un jour de franchir le cap et d’ouvrir une galerie éponyme à Albi.
Mais c’était sans compter sur les interminables travaux de rénovation du centre ville où justement était nichée sa galerie… Et à leurs conséquences désastreuses sur une démarche, une profession qui était déjà en proie à la crise.
Cependant, il en faut beaucoup plus pour démotiver Marie Marcara et cette rencontre avec André Gallego fut providentielle tant il est évident qu’ils ont en commun une même vision des choses.
Disons-le de suite : la Galerie G3G n’est vraiment pas une galerie comme les autres. Ici pas de belles vitrines, pas d’ambiance feutrée, pas de musique en sourdine, pas de socles immaculés…
Non, G3G n’a rien de tout cela. Et en plus, elle n’est même pas située dans une artère où le badaud peut coller son nez à la vitrine et, s’il en a l’envie et le temps, pousser la porte.
Alors direz-vous, qu’est-ce qui rend cette galerie intéressante, voire attachante ?
Eh bien, c’est qu’elle est tout bonnement installée au cœur de la rédaction du Journal Toulousain, un lieu de passage, un lieu de vie, un lieu d’échange professionnel et amical.
Un lieu qui avait déjà une vie, et permettait à bon nombre d’amis du Journal Toulousain de trouver matière à libérer leurs expressions, leurs langages culturels. C’est donc tout naturellement que les portes, de ce lieu pas commun, se sont ouvertes, que les murs se sont offerts tout d’abord à des amis dont les moyens d’expression, pour être différents, n’en étaient pas moins essentiels à ses yeux.
Au fil des mois et des années, l’œil s’exerce, s’affine. Il devenait par conséquent nécessaire de donner à cet espace une dimension nouvelle, tout en prenant en compte les dures réalités économiques de notre époque.
Marie Marcara passait par là, elle était disponible, et avait une idée précise de ce qu’elle voulait faire. Ca tombait bien d’autant plus que les projets des deux antagonistes étaient fort similaires !

 

G3G, une ambition ; un label…

C’est ainsi que de leur réflexions communes, comme de leurs expériences passées a émergé l’idée maîtresse de créer un club de collectionneurs d’art et d’entreprises mécènes.
Outre les avantages communs à tous les clubs ; soirées privées, spectacles offerts, produits divers à prix préférentiels, etc.
Ici c’est tout d’abord sur le choix des artistes et des œuvres proposées que G3G consacre ses efforts, fera la différence, consacrera son label.
Ici sont promus des artistes confirmés ou émergeants, avec toujours la volonté déclarée d’offrir au plus grand nombre de talents le label G3G. Ces artistes sont triés sur le volet en fonction de critères bien précis relatifs à la qualité de leurs œuvres et à leur parcours.

 

A propos de défiscalisation

Mais ce n’est pas tout. Il est permis aux entreprises de défiscaliser les œuvres d’art ; pratique qui n’est pas encore courante dans notre pays semble-t-il. Et pourtant, quoi de plus valorisant pour l’image de marque d’une entreprise que de communiquer via l’art ?
Et au-delà de tout critère commercial, pourquoi ne pas se faire plaisir tout simplement en bénéficiant d’avantages fiscaux intéressants ?
C’est pour répondre à toutes ses questions, relatives à la défiscalisation que G3G s’est attaché les conseils de Patrick Rorato, Expert Comptable toulousain et mécène à ses heures…

 

A propos de facilité de paiement sans frais…

Par ailleurs, pour rendre l’art accessible à tous, G3G, agrée par son partenaire financier, peut proposer sous condition d’acceptation du dossier par cet organisme, des facilités de paiement avec des règlements pouvant s’échelonner jusqu’à 30 mensualités, sans frais pour ses clients. Tout pour profiter de ses coups de cœur !

Comment faire pour adhérer au Club Partenaires

Faire partie de notre club c’est :
- Découvrir chaque mois de nouveaux artistes émergeants ou déjà confirmés triés sur le volet pour vous
- Assister à un vernissage chaque 1er jeudi du mois
- Bénéficier en priorité et en exclusivité d’un choix d’œuvres tout droit sorties d’ateliers à des prix “club”
- Bénéficier de conditions avantageuses de règlement (jusqu’à 30 mensualités, sans frais) sous réserve d’acceptation du dossier par notre partenaire financier
- Bénéficier de conseils personnalisés en matière de défiscalisation des œuvres d’art
- Bénéficier des autres avantages club : soirées privées, spectacles gratuits, etc.
- Bénéficier d’avantages auprès de nos partenaires toutes disciplines confondues.

 

Notre site Internet est en cours de construction. Nous vous y attendrons nombreux lors de son lancement dont la date vous sera communiquée ultérieurement.
En octobre, nous avons exposé Stéphane Carel, peintre et sculpteur et jusqu’à fin novembre, vous pouvez découvrir les œuvres de NOFIR.
Pour être les premiers informés de notre actualité, ne manquez pas de vous inscrire sur icxeart@orange.fr en nous communiquant votre adresses mail, comme celle de vos amis.

Artistiquement vôtre,
L’équipe G3G

GALERIE G3G
9, boulevard des Minimes –
31200 TOULOUSE
05.34.40.60.32  -  05.63.43.03.19
andreg@aol.fr   
 icxeart@orange.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.