Florence Courbet; Le chef est une femme !

“Un dîner presque parfait” sur M6 a sacré sa championne : elle s’appelle Florence et elle est Toulousaine. Rencontre avec une véritable gourmande de la vie qui a donné des leçons de cuisine aux grands chefs français !

 
Les Toulousains ont la cote à la télé ! Après Christophe, vainqueur de Loft Story 1 ou Jade, sacrée grande aventurière de Koh Lanta 7, c’est au tour de Florence, cuistot en herbe, d’être désignée meilleure hôtesse de France suite à sa performance dans “Un dîner presque parfait”, l’émission qui fait les beaux jours de M6 depuis plus d’un an. Cette Toulousaine de 32 ans a en effet remporté avec brio l’édition “spéciale champions” diffusée le 2 mars dernier, réunissant les quatre meilleurs hôtes de la saison.
Il faut dire que Florence Courbet est tombée dans la marmite étant petite : «J’ai toujours cuisiné aux côtés de ma mère puis plus tard lors de mes études même si je n’avais pas un copeck ! Je suis une adepte des produits du terroir et des desserts, et j’adore recevoir. J’ai même donné quelques cours dans une école à Pechbonnieu.» Des bases culinaires qu’elle a su développer avant de répondre au casting d’“Un dîner presque parfait” en mars 2008 : «A l’époque, je préparais un CAP de cuisine en parallèle de mon métier de graphiste et j’ai pris cette émission comme un tremplin.» Et l’expérience est allée bien au-delà de ses espérances car en recevant ses quatre adversaires à Toulouse dans une ambiance terroir et retour en enfance, elle ne s’attendait peut-être pas à obtenir la note de 8,3 sur 10 !
Une performance qui lui a valu de participer au début de l’année au match des champions. Durant une traditionnelle première épreuve où elle a organisé pour ses concurrents un repas alléchant, Florence a pris des risques en proposant un menu généreux fait de foie gras, de topinambours, de pigeonneaux et… d’abats : «Je savais que c’était risqué et peut-être trop copieux. D’ailleurs, l’ambiance en a pâti et ça se voit à l’écran !» Malgré ses inquiétudes, Florence a gagné son ticket pour une finale à Paris chapeautée par trois grands chefs renommés, Cyril Lignac, Jean-François Piége et Frédéric Robert. Et là encore, le naturel de la jeune Toulousaine a payé et ses recettes pleines d’humilité ont mis à l’eau à la bouche des professionnels qui ont décidé de lui offrir la toque de championne et la somme de 3 000 euros. 

 

Un peu de douceur dans un monde masculin

Forte de ses deux succès, Florence ne veut pas pour autant faire de sa passion un métier et a abandonné les études de cuisine après son CAP : «Je suis graphiste pour une grande marque de vêtements et je m’éclate dans mon boulot. Pour moi, la cuisine est un vrai plaisir, un moment de détente, et je ne veux pas qu’elle devienne un gagne-pain.» Sa participation à l’émission de M6 lui aura cependant permis de tirer des enseignements : «Les chefs nous ont pris tels que nous sommes et nous ont exposé les côtés positifs et négatifs de nos plats. J’ai beaucoup appris et j’en ai profité jusqu’au bout.» La jeune cuisinière tire également une certaine fierté à avoir fait ses preuves dans un monde où les chefs sont majoritairement masculins : «Les filles doivent cuisiner alors que les garçons ne profitent que du côté plaisir quand ils sont jeunes. Pour les femmes, la cuisine est une nécessité. Alors je suis fière d’avoir battu deux hommes et impressionné trois chefs lors de la finale !»
Aujourd’hui, le quotidien de Florence n’a pas changé, hormis les félicitations reçues par les passants qui reconnaissent leur candidate préférée. «Je ne cherche pas la gloire mais j’aimerais me dégager plus de temps pour la cuisine, continuer à donner des cours, à alimenter mon blog et pourquoi pas sortir un livre dans lequel je pourrais allier mes deux passions : la cuisine et le graphisme.» Etre derrière les fourneaux est donc vital pour cette grande gourmande qui considère «qu’on peut très bien manger même si on ne dispose que de peu de temps et d’argent.» En attendant de la retrouver en tête de gondole des librairies, Florence continue à recevoir sa famille, «qui a vraiment compris ma passion», et ses amis. Pour un dîner vraiment parfait !

Sophie Orus


Retrouvez toutes les recettes
de Florence sur son blog : http://floetmimolette.blogspot.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.