Expédition Ultima Patagonia 2014: Les élèves de l’académie au cœur des découvertes !

Les 17 et 18 février derniers, 470 élèves de l’académie de Toulouse ont pu dialoguer par visioconférence avec les explorateurs de l’association Centre-Terre*. En mission sur l’île de la Patagonie Chilienne inexplorée de Diego de Almagro, ces spéléologues spécialisés dans les expéditions en milieux extrêmes partagent ainsi une expérience inédite.

Diego de Almagro. Une île baptisée du nom d’un conquistador espagnol, dont les conditions climatiques particulièrement hostiles ont garanti, quelques siècles durant, l’isolement. En 1995, les spéléologues spécialisés dans les expéditions en milieux extrêmes de l’association Centre-Terre, y posent un pied mais n’y restent pas. A l’époque, ils ne disposent pas d’une logistique suffisante pour faire face à l’hostilité du lieu. Ces équipes franco-chiliennes de spéléologues et de scientifiques orientent alors leurs recherches vers l’île de Madre de Dios. Au cours d’une série de trois expéditions, ils découvrent et partagent avec le monde des paysages exceptionnels, des cavernes, des glaciers de marbre, des comètes de roche, de nouvelles espèces animales ou encore des traces des indiens Kawésqar, peuple maritime nomade de la Terre de Feu qui occupait cet archipel bien avant l’arrivée des conquistadors. Le gouvernement chilien, suite aux nombreuses découvertes des équipes de Centre-Terre, ont classé l’île de Madre de Dios, réserve naturelle.

 

Escale au bout du monde

Forts de cette expérience concluante, les passionnés de Centre-Terre se fixent l’objectif ambitieux d’explorer l’île de Diego de Almagro. Près de dix ans après leur première tentative, ils repartent, cette fois-ci suffisamment équipés à la découverte des mystères de ce lieu encore inexploré par nos contemporains. L’académie de Toulouse, partenaire de l’Expédition Ultima Patagonia 2014, a défini et mis en place un projet pédagogique et culturel avec l’association. Les écoles et les établissements scolaires du secondaire ont la possibilité de suivre cette expédition inédite. L’occasion pour tous ces jeunes de se familiariser avec la géologie, l’hydrologie, la climatologie, la paléontologie, la préhistoire, l’art rupestre, l’archéologie, l’écologie, la géographie… Ainsi, les 17 et 18 février derniers, 470 élèves de l’académie de Toulouse  (Pierre-Paul Riquet de Saint Orens de Gameville, Michelet de Montauban, Joseph-Marie Jacquard de Lavelanet, Théophile Gautier de Tarbes, du Couserans à Saint Girons et du Castella de Pamiers, ndlr) ont pu échanger avec les explorateurs lors de visioconférences d’une durée d’une heure quinze chacune. Mais cette aventure collective ne s’arrête pas là. Après l’expédition, les professeurs et leurs élèves pourront participer à un concours avec à la clé une journée de spéléologie encadrée par les professionnels de Centre-Terre.

Marie-Agnès Espa

 

*Centre-Terre est une association franco-chilienne de spéléologues et de scientifiques dont le but est la découverte et la compréhension des systèmes karstiques à travers le monde ainsi que la diffusion de ces connaissances. Depuis plus de dix ans, elle concentre ses efforts sur les karsts (structure géomorphologique, ndlr) les plus austraux de la planète, en Patagonie chilienne.

 

Plus d’infos : centre-terre.fr/ultima2014



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.