«Entraide Humanitaire Toulouse Midi-Pyrénées»; Un élan pour Tiznit…

Voilà de nombreuses années que Benaïssa Benahmed, président de l’association “Entraide Humanitaire Toulouse Midi-Pyrénées” organise, avec le soutien de bon nombre de ses amis du corps médical ou autres, des collectes de médicaments comme d’équipements divers : sièges pour personnes handicapées, générateurs de dialyses, tables d’opérations, ambulances etc… Le tout destiné à compléter l’équipement des hôpitaux ou assimilés du Royaume du Maroc voire même à générer la création de petits dispensaires autonomes pour assurer les premiers soins.

 
Pourtant, ce 6 mars dernier, ce voyage programmé de longue date, avait une couleur bien particulière car pour la première fois, un groupe de médecins de notre région était invité à se rendre, sur l’une de ces villes test du Sud Marocain ; à aller à la rencontre de leurs homologues de la ville de Tiznit, située à 80 km au sud d’Agadir, ceci afin d’évaluer les besoins précis, mais surtout pour échanger, partager des savoirs, se former et s’informer mutuellement… Simplement apprendre à mieux se connaître pour conjuguer ensemble l’avenir dans une belle harmonie d’échanges professionnels comme de valeurs humaines.
Des rencontres particulièrement formatrices qui allaient permettre à ces professionnels français de mesurer les efforts et progrès accomplis par le Royaume du Maroc dans le domaine si difficile de la santé. Notamment avec la signature de Conventions internationales encourageant la mise en place de programmes importants d’accès aux soins pour tous et plus particulièrement dans le cadre des droits de l’Enfant comme ceux de la Femme qui sont ici intimement liés et permettent de pérenniser, toujours plus, un mieux vivre partagé.  

 

La délégation toulousaine présidée par Benaïssa Benahmed était composée des médecins et spécialistes suivants : Geneviève Decourt (gynécologue), Marc Perruchon (gériatre), Christian Pinar (chirurgien-dentiste), Maurice Delpont (cardiologue) et Bouchema Toufik (médecine générale et rééducation).
Oui, cette mission “Toulouse Tiznit” est appelée à encourager obligatoirement, entre les deux villes, d’autres partenariats, tant les intérêts des deux régions, des deux pays, sont communs.

Elodie Gallego



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.